Thibaut Felgeres & Sylvain Mogade de Kurmi Software

“Chez Kurmi Software, nos solutions font gagner jusqu’à 80% de temps aux DSI”

Kurmi Software propose une solution applicative qui fédère les plates-formes de communications unifiées. Une aubaine pour développer du service autour de ces outils très en vogue.

Sur le même sujet
Nov 2021
Propos recueillis par Vincent Verhaeghe

Comment est né Kurmi Software, et quels sont les éléments saillants de vos produits ?

THIBAUT FELGERES. Kurmi Software a été incubé au sein de l’ESN bretonne Niji, mais opère en tant qu’éditeur indépendant depuis dix ans environ. Nous développons des outils qui regroupent sur une même interface l’administration et le provisioning des principales solutions de comms unifiées du marché. De nombreuses grandes entreprises disposent d’un environnement logiciel hétérogène, souvent compliqué à gérer, surtout dans le cadre du travail collaboratif en très forte croissance. En simplifiant la gestion de ces plates-formes et en nous centrant sur les utilisateurs, nous faisons gagner jusqu’à 80 % de temps aux DSI.

Ce marché des comms unifiées est en expansion, et beaucoup de nouveaux acteurs arrivent en Europe et en France. Comment gérez-vous ce flux ?

T.F. Le marché a fortement évolué ces dernières années, et encore plus avec la pandémie qui a rendu le travail collaboratif davantage indispensable. Il y a dix ans, nous adressions surtout les utilisateurs des solutions d’Alcatel ou de Cisco, mais aujourd’hui nos outils fonctionnent aussi bien avec Avaya, Microsoft Teams ou Zoom. Même si nous ne couvrons pas la totalité du marché, nous sommes agnostiques et développons des connecteurs grâce auxquels nous nous adaptons vite à un nouvel environnement. On ne compte que très peu d’acteurs sur notre segment, et Kurmi se développe rapidement. Le C.A. a été multiplié par trois en trois ans, et dépassera 10 M€ en 2021, dont 70 % est réalisé hors de l’Hexagone. Nous avons, en outre, réalisé une levée de fonds de 10 M€ l’an passé auprès de Ring Capital et Unexo pour poursuivre notre évolution.

À qui vous adressez-vous, et comment est organisée votre distribution ?

SYLVAIN MOGADE Nous comptons deux types de clients. D’une part, les grands comptes qui ont choisi Kurmi et qui passent, pour la très grande majorité d’entre eux, par des intégrateurs pour mettre en place la solution dans leur SI. D’autre part, les opérateurs qui intègrent euxmêmes notre suite applicative à leur offre de services en marque blanche. Côté intégrateur, iI y a dix ans, la très grande majorité était issue des télécoms, alors qu’aujourd’hui, ils sont aussi dans l’IT. Avec Kurmi, ils profitent d’une solution qui complète leur valeur ajoutée sur les solutions de comms unifiées. Nous leur donnons aussi l’opportunité de fournir du service additionnel comme les supports de niveaux 1 et 2. De plus, notre solution est adaptée aux MSP car ces derniers ont besoin d’outils qui leur simplifient la tâche. Ils ne revendent pas forcément le logiciel mais l’utilisent pour la gestion des communications unifiées de leurs clients, par nature, hétérogènes.

Quels sont vos objectifs vis-à-vis du channel ?

S.M. Nous comptons une soixantaine de partenaires dans le monde et une quinzaine en France, mais nous souhaitons en recruter encore car les problématiques de comms unifiées vont au-delà des grands comptes. Le recrutement et l’accompagnement se font dans le cadre d’un programme Partenaires dont la mise en place m’incombe. Nous ne voulons pas adresser tout le monde, et éviterons la surdistribution ou la concurrence au sein même de notre channel, grâce à des mécanismes de protection des deals. En parallèle, nous continuons notre développement en Amérique du nord et à Dubai.