10 ans du CDRT

10 ans déjà pour le CDRT

Le CDRT, créé en 2012, fête son dixième anniversaire. Au fil des ans, ses adhérents ont participé à l’élaboration de l’écosystème réseaux et télécoms partout en France. La mission se poursuit au rythme de la mutation digitale.

Sur le même sujet
Oct 2022
Par Benoît Huet

Le club d’affaires du CDRT a fêté ses dix ans en juin dernier lors d’une soirée donnée en l’honneur de tous ses adhérents : une ambiance festive, placée sous le signe de la détente et de l’humour rendue possible grâce au soutien d’Alliance-Com, son sponsor principal, et des partenaires Alcatel-Lucent Enterprise, Gigaset, Jabra, Snom et TP-Link. « C’est un réel plaisir de se retrouver pour partager cet anniversaire dans une excellente ambiance après une période assez compliquée due à la crise sanitaire », se réjouissent Laurent Silvestri, président du CDRT et Philippe Sordet, le vice-président. Et comme prévu, les membres ont répondu présent – et en nombre – à la plus grande satisfaction des organisateurs. Philippe Sordet parle même d’îlot de sérénité.

Que de chemin parcouru depuis la création du Club en 2012 ! « À l’époque, nous étions dix adhérents principalement des installateurs privés », se remémore-t-il. Et comme Laurent Silvestri le rappelle, c’était l’époque où l’on évoquait de plus en plus le cloud et la voix sur IP. C’est donc dans ce contexte très disruptif de transformation digitale que le Club s’est fait connaître et a gagné petit à petit en notoriété. « Des premiers installateurs qui nous ont rejoints en 2012, nous avons vite su convaincre les opérateurs, les intégrateurs et les éditeurs en créant ainsi un lieu de rencontre convivial, bienveillant mais aussi pertinent, notamment dans les propos sur les multiples thématiques abordées », résume Laurent Silvestri.

Laurent Silvestri - CDRT

« Apporter des réponses à propos de la souveraineté, la diversification, la digital workplace, la formation, du recrutement et de la RSE »

Laurent Silvestri, président du CDRT

FORTE PRÉSENCE EN RÉGIONS

Il faut savoir que le CDRT compte 235 adhérents lesquels représentent 165 entreprises ciblant surtout les PME, dont plus de la moitié est située en régions. « Notre présence y a débuté dès 2015 à Marseille, puis s’est rapidement étendue à d’autres villes comme Toulouse, Lyon, Lille ou encore Nantes et Rennes », détaille Philippe Sordet.

Le Club envisage aussi de s’implanter dans le Grand-Est avec en point de chute Strasbourg, et peut-être dans la région Centre. En outre, le CDRT envisage de se rapprocher des acteurs locaux pour impliquer d’avantage les clients finaux auprès de ses adhérents, ce qui sera le cas à Nantes avec l’ADN Ouest, le plus grand réseau de professionnels du numérique du Grand Ouest. « Nous souhaitons aussi nous appuyer sur les entreprises locales », ajoute Philippe Sordet. À titre indicatif, le CDRT organise une vingtaine d’événements chaque année qui réunissent entre 30 et 100 personnes.

« Notre réseau Alliance-Com célèbre avec bonheur les dix ans du CDRT. Nous le soutenons avec fierté, lui qui permet à tous ses membres d’échanger et de se projeter vers l’avenir de nos métiers. »

Patrick Martin, président d’Alliance-Com

L’AXE DE LA RELATION CLIENT

Tout comme son maillage national, le Club diversifie ses thématiques en abordant, en plus de ses sujets fondateurs (communication, réseaux et sécurité), la relation client et l’intégration vers les métiers. « Nous accompagnons toujours davantage nos adhérents vers ces approches métier et solutions, et cet axe de la relation client en fait pleinement partie », précise à ce titre Laurent Silvestri. Et d’ajouter : « Nos adhérents nous sollicitent à propos de la diversification, la souveraineté, la digital workplace, l’engagement numérique, la formation, le recrutement et la RSE. Ces interrogations font partie des thèmes auxquels il faut apporter des réponses et du contenu. »

Philippe Sordet - CDRT

« Nous souhaitons également nous appuyer sur les entreprises locales »

Philippe Sordet, vice-président du CDRT

Mais comme le précise son président, la mission du Club n’outrepassera pas non plus ce qui a toujours défini son ADN, à savoir le think tank qu’il est et qu’il restera. « En aucun cas, nous deviendrons une fédération ni un syndicat ; nous entretenons d’ailleurs des relations cordiales avec Numeum ou Eben, par exemple. Nous servons ainsi de relais pour remonter les problématiques soulevées par nos adhérents, nous manifestons cette vocation à travailler à leurs côtés », souligne Laurent Silvestri.

LE CDRT, C’EST D’ABORD UN CLUB

Jean-Michel Teixier - Groupe Convergence

Comme le rappelle très justement Jean-Michel Texier, fondateur et président de Groupe Convergence, le CDRT est un club. « Ce n’est pas une fédération. On renoue avec la spontanéité, et les personnes ont plaisir à se rencontrer en toute liberté et en toute bienveillance. » Les adhérents y retrouvent tout l’écosystème télécoms, réseaux et IT. Opérateurs, fournisseurs, éditeurs et intégrateurs partagent ainsi leur connaissance, leurs données, leur expérience (use cases et réussites clients), apprennent aussi de leurs pairs, et s’imprègnent de toutes les évolutions de marché, tout en disposant du recul nécessaire pour répondre au plus près des besoins de leurs clients finaux.