Portrait de Nicolas Jonet - Cloud Expo Europe Paris

“Attirer les acteurs de l’indirect grâce auxquels nombre d’affaires sont conclues” – Nicolas Jonet, Directeur de Cloud Expo Europe Paris

En pleine pandémie, le milieu des salons professionnels doit se réinventer. Nicolas Jonet affiche de solides motifs d’optimisme, tant pour la tech française et européenne que pour sa manifestation phare.

Sur le même sujet
Juin 2021
Propos recueillis par Pierre-Antoine Merlin

Comment évaluez-vous l’impact de la crise sanitaire sur l’IT ?

Plutôt positif. Les outils collaboratifs, les communications unifiées et le cloud constituaient un ensemble d’éléments dont on parlait beaucoup, mais qui étaient surtout ressentis comme une possibilité. Maintenant, ils sont une obligation. Pour oser une métaphore maritime, le cloud reprend de la voilure. Aujourd’hui, les multiples types d’informatique à la demande et de tarification à l’usage se parlent. La donnée ne va plus au cloud, c’est le cloud qui va à la donnée.

Quels sont les pays les plus porteurs en Europe ?

J’en compte trois : l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Avec une incertitude sur ce dernier qui devait profiter du Brexit, mais avec la réglementation européenne, l’élection de Joe Biden aux États-Unis et l’incertitude sur la taxation des Gafa, les choses peuvent bouger dans un sens ou dans l’autre. Je suis sûr d’une chose cependant. L’Europe doit partager une position commune face aux États-Unis et à l’Asie. Ainsi, l’initiative Gaia-X est encourageante. Pour ce projet qui a le grand mérite d’exister, certains participants font du bon travail, je pense en particulier à OVH. Mais nous sommes pris par le temps. Il faut aller vite.

À l’automne se tiendra la prochaine édition de Cloud Expo Europe Paris. Sous quelle forme ?

Ce sera un format hybride. Il y aura D’abord deux jours de salon présentiel, les 23 et 24 novembre 2021, puis, une semaine plus tard, une édition numérique – sur deux jours également. Auparavant, le 23 juin 2021, nous proposerons une manifestation ciblée sur les questions de cybersécurité. Notez que ce n’est pas la première fois que nous proposons un salon numérique de niche. Un exemple : nous avons récemment organisé une manifestation sur le big data dans le monde de la banque, de l’assurance et de la finance. Là aussi, certaines choses deviennent possibles, non pas à cause de la crise, mais grâce à elle.

En matière de salons, va-t-on vers le tout-numérique ?

On ne remplacera jamais le contact humain, car les échanges se déroulent ainsi. La bonne formule, c’est d’une part de se retrouver, d’autre part de privilégier les thématiques et les rencontres en tête à tête. Ainsi, en 2019, quelque 9 000 visiteurs ont été enregistrés. L’important, c’est de bien filtrer l’audience. Comprendre exactement qui vient, et pourquoi. On a le nombre. Maintenant, il faut avoir le ROI. Sachant que, avant même la vente, notre propos doit se faire pédagogique, didactique, éducatif.

« Réduire les intermédiaires ? La valeur ajoutée par le channel peut être déterminante en tant qu’élément concurrentiel »

Cloud Expo a-t-il vocation à s’ouvrir davantage au channel ?

Je suis convaincu qu’il faut impliquer les acteurs de la vente indirecte, d’autant plus qu’en France, beaucoup d’affaires sont conclues par le channel. Cela dit, quels seront les retombées de la pandémie ? D’un côté, certains fournisseurs voudront réduire les coûts, et couper dans les intermédiaires à valeur ajoutée. De l’autre côté, cette dernière est tout à fait capable d’imposer le channel comme élément concurrentiel déterminant… De toutes façons, l’indirect est primordial dans de multiples secteurs, notamment dans l’impression, mais aussi dans la téléphonie. Avec le CDRT (Club des dirigeants réseaux et télécoms), je vais mettre en place un comité de pilotage pour réfléchir à ce sujet, et assurer une présence forte sur le salon.

BIO EXPRESS
Passé par Ascential, Difcom et Sweet-Watt, Nicolas Jonet est un entrepreneur à l’enthousiasme communicatif et spontané. Il compte dans le business. Sa spécialité : la direction et le pilotage de salons, en l’occurence au sein du groupe CloserStill Media. Diplômé de la Louvain School of Management, et membre actif de la Croix-Rouge belge, il fourmille d’idées pour le salon Cloud Expo Europe Paris, où sa capacité d’entraînement lui est bien utile pour convaincre, mobiliser et organiser.