Antoine Hennache - HN Services

HN Services, une ESN génératrice de talents

Croissance en flèche, embauches à la pelle, locaux aussi colorés que flexibles… bien que quarantenaire, cette ETI internationale spécialisée dans le développement présente encore des métriques dignes d’une startup.

Sur le même sujet
Nov 2022
Par Vincent Verhaeghe

Il faut descendre à la 47e ligne du classement 2022 des ESN françaises compilé par le cabinet KPMG et Numeum pour trouver HN Services. Une place honorable, même si cela ne la distingue pas vraiment du reste du peloton. Ce qui est spectaculaire en revanche, c’est sa progression. Cette entreprise française a gagné 16 places par rapport à l’an dernier, voyant son C.A. dans l’Hexagone passer de 79 M€ à 91 M€, soit +15 %. « Si nous prenons les cinq dernières années, nous avons tout simplement doublé notre C.A. global en passant de 50 M€ à 102 M€, et notre objectif d’ici à 2026 est de le doubler encore », explique Antoine Hennache, directeur général de HN Services qu’il définit régulièrement ainsi : « La puissance d’un groupe et l’agilité d’une startup » ; une devise qui n’est pas usurpée.

Quadragénaire, Antoine Hennache a le même âge que l’entreprise qu’il dirige depuis 2015, et où il entre en 2004 en tant que responsable d’agence et sourceur de talents. La société, elle, est créée en 1983 par Michel Hochberg et Lionel Niquet dans l’objectif de proposer des services informatiques à un grand compte bancaire, afin d’en rationaliser les prix. Ainsi nait la SARL Hochberg Niquet, rebaptisé Groupe HN puis HN Services en 2021 pour renforcer son envergure internationale.

« Nous devons nous réinventer régulièrement pour faire face aux nouveaux défis de l’IT »

Antoine Hennache, directeur général de HN Services

Michel Hochberg rachète les parts de Lionel Niquet, devenant ainsi le seul actionnaire d’une société qu’il préside toujours. Il a récemment cédé ses titres à ses quatre enfants et à Antoine Hennache qui entre-temps est devenu son gendre : on peut donc qualifier HN Services d’entreprise familiale malgré sa dimension d’ETI. C’est d’ailleurs un particularisme français qu’Antoine Hennache soulignait lui-même dans un post publié en septembre dernier : « Si la licorne fait rêver, et le grand groupe fait miroiter la grandeur de la France, l’ETI dispose de nombreux atouts qui demeurent sous-estimés, alors que ces entreprises génèrent 30 % du revenu de l’ensemble des sociétés françaises, et donnent du travail à 3 millions de salariés. Et parmi ces atouts, on note sa capacité à générer de la croissance sur la durée, à être rentable et ne pas baser son modèle sur la levée de fonds. »

HN Services est en effet le meilleur exemple de ce constat. Si l’entreprise affiche une progression constante significative depuis sa création – sauf début 2000 par l’explosion de la bulle internet où elle a dû se séparer d’un tiers de ses effectifs – elle ne le doit qu’à elle-même et à ses forces vives. « Il ne faut jamais dire jamais, mais depuis 1983, toute notre croissance est organique. Nous n’avons racheté aucune entreprise, même lors de notre extension hors de nos frontières », note Antoine Hennache. Une stratégie iconoclaste dans l’IT, mais qui s’explique par le positionnement de l’ETI : son métier de base, qui représente l’essentiel de son activité, c’est le développement. Non pas de logiciels destinés à être commercialisés en volume, mais de solutions applicatives dédiées à chaque client.

Salle de détente chez HN services
Les locaux de Charenton-le-Pont (Val-de- Marne) sont aménagés dans un esprit qui mélange la productivité et la détente, avec de nombreux espaces d’échanges et prochainement une salle de sports.

DÉVELOPPEMENT PAR LE DÉVELOPPEMENT

Dans ce secteur plus qu’ailleurs, la compétence des équipes est le moteur de la performance. Ainsi, il sera plus rationnel ou efficace d’enrôler et former des spécialistes en interne que de récupérer des équipes de développeurs par le rachat d’une entreprise. On comprend donc pourquoi la formation se situe au coeur de la stratégie de HN Services.

En revanche, le positionnement client, lui, a évolué vers la diversification depuis la création de l’entreprise. Le secteur historique de la bancassurance reste toutefois le grand pourvoyeur de contrats puisqu’il représente les trois quarts du C.A. Mais depuis quelques années, le retail gagne en importance, générant 15 % des revenus, contre 5 % voilà trois ans. Le reste est capté par le secteur industriel et le service. Tous ces clients – l’ESN en compte environ 130 – ont un point commun : ce sont des grands comptes.

Open Space chez HN Services
Parmi les efforts réalisés envers la RSE, la parité et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un des enjeux majeurs de  l’entreprise. Son index dans ce domaine atteint le score de 93/100, tandis que la moyenne nationale se situe à 86/100 en 2022.

La cible de HN Services, c’est le CAC40 et le SBF120, mais les missions de développement son variées. « Changer les codes » est le mantra qu’on retrouve inscrit sur les murs des confortables locaux de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) où l’entreprise a pris ses quartiers il y a peu de temps. Une devise à prendre sous toutes ses acceptions. « Notre métier, c’est d’accompagner les entreprises dans leur transformation numérique, non pas en leur livrant de l’infrastructure ou des logiciels d’éditeurs – même si cela évolue [lire ci-dessous l’encadré « Premiers pas vers l’intégration »] – mais en proposant des missions de développement, surtout sur de longues durées. »

Ainsi, une bonne partie des équipes de développement sont en délégation chez les clients. De plus, la croissance continue de HN Services s’explique par la nature récurrente des contrats qui assure un socle de revenus sur lequel viennent s’empiler les nouveaux projets. « Nous comptons des clients dans le bancaire qui nous font confiance depuis nos débuts. Mais pour autant, nous ne vivons pas sur nos acquis : nous devons aussi régulièrement nous réinventer pour faire face aux nouveaux défis de l’IT », insiste Antoine Hennache.

Ainsi début 2022, la société a entrepris une réorganisation pour proposer un adressage vertical encore mieux ciblé. « Le bancaire, par exemple, a été divisé en trois secteurs, car on ne peut pas parler à une banque de détail comme on parle à une banque d’investissement, ou à spécialiste du crédit-leasing. Nous avons donc remanié les équipes pour proposer des niveaux d’expertise optimums, car c’est cela que recherchent les clients qui nous font confiance. Certes, nous n’adressons pas tous les métiers comme la santé, ou des technologies spécifiques comme la cybersécurité, mais c’est aussi cela qui fait notre force : nous n’agissons que sur les secteurs dont nous comprenons les problématiques et que nous maîtrisons. »

Collaboration entre développeurs chez HN Services
En délégation chez les clients ou sur place, les développeurs sont aguerris aux technologies de pointe en matière de programmation, et  l’adressage vertical par marchés n’empêche pas les interactions transverses.

L’ADN DE LA FORMATION

Cette verticalisation ne doit toutefois pas être prise comme un silotage car parallèlement, l’ESN crée des passerelles entre les secteurs, et ne souhaite surtout pas enfermer un collaborateur dans un univers unique. En effet, il est évident que le recrutement et la formation sont inscrits dans les gènes de HN Services. Dès 1989, l’entreprise a mis sur pied son propre centre, le HN Institut, qui depuis sa création a dispensé plus de 8 000 cursus.

Une véritable machine de guerre de la compétence pour l’ESN dont les besoins en ressources humaines ne cessent de croître, à l’image du vaste de plan d’embauche de 500 personnes initié en mai 2022. « En ce début du mois d’octobre, nous avons déjà atteint à 80 % l’objectif de recrutement que nous nous sommes fixé pour cette année. La formation représente environ un quart de nos embauches, mais de nombreux salariés suivent une reconversion. Compte tenu des attentes de nos clients, nous ne pouvons pas mettre en poste que des juniors. Mais ce mélange de générations et d’expertises représente un atout indéniable », souligne le directeur général.

L’entreprise montre qu’elle sait attirer, mais surtout retenir les talents ; elle s’appuie aussi pour cela sur une stratégie RSE affirmée. Certes, l’impact environnemental d’une ESN dédiée au développement et au service est clairement moins intense que celui d’un revendeur ou un intégrateur, mais HN Services s’attèle à réduire son empreinte carbone en utilisant des équipements moins énergivores pour le développement, et des outils de mesure pour le vérifier.

Antoine Hennache - HN Services

« Alors que les ETI génèrent 30 % du revenu de toutes les sociétés françaises, leurs atouts sont sous-estimés »

Antoine Hennache, directeur général de HN Services

La qualité de vie au travail fait également partie des axes forts illustrés par des locaux confortables, la mise en place de solutions de flex office pour les salariés distants, et des espaces de travail qui évitent l’isolement. En parallèle, l’ESN poursuit son développement dans et hors de l’Hexagone. Outre Paris, HN Services regroupe en France trois entités à Lille, Aix-en-Provence et, depuis mai 2022, à Nantes. Elle dispose également de centres dédiés au développement à Bucarest, Madrid, et Porto plus récemment. Depuis 2014, l’entreprise a en outre implanté une filiale à New York : de quoi répondre aux besoins de clients opérant par nature à l’international. En somme, sur ses 1 500 collaborateurs, 300 travaillent à l’étranger.

ZOOM SUR HN SERVICES

Date de création 1983 par Michel Hochberg et Lionel Niquet
Positionnement ESN spécialisée dans le développement
Clientèle Grands comptes bancassurance, retail et industrie, ETI via Salesforce
Effectifs 1 500 collaborateurs dont 300 à l’étranger
C.A. 2021 102 M€

PREMIERS PAS VERS L’INTÉGRATION

En inscrivant le déploiement de la solution Salesforce à son catalogue, en 2021, HN Services a ajouté une corde à son arc : celle d’intégrateur. L’ESN, elle-même utilisatrice du produit, en maîtrise les tenants et les aboutissants, ce dont profite ses clients. Et cette nouvelle compétence lui ouvre les portes d’ETI absentes jusqu’ici de son rayon d’action. Affaire à suivre.