Siege de By the Way

By The Way pratique la tech avec passion

Vingt ans après sa création, l’entreprise nordiste enchaîne les succès commerciaux, avec une hausse annuelle de 35 % de son C.A. : résultat de la motivation de son équipe d’experts passionnés par la tech.

Sur le même sujet
Déc 2021
Par Thierry Bienfait, photos Jim Wallace
Portrait de Nicolas Mazurier - By the Way
Nicolas Mazurier apprécie ses locaux de la petite commune de Vendeville, au sud de Lille, capables d’accueillir un effectif grandissant.

Un revendeur intégrateur informatique doit toujours répondre aux besoins du client. Pour y parvenir, il convient de maîtriser son domaine d’activité. Chez By The Way, le fondement de l’inspiration a été de créer l’entreprise en recrutant des collaborateurs qui non seulement connaissent le métier, mais qui l’exercent par passion. « C’est un excellent moteur, affirme Nicolas Mazurier, directeur général. Dès le début de l’aventure By The Way, j’ai voulu m’entourer de collègues qui ne considèrent pas forcément les services informatiques comme un produit commercial. Cela fait toute la différence. Il faut avoir la passion au fond de soi pour qu’on vous suive. » Nicolas Mazurier n’en a certainement pas manqué quand, en septembre 2001, il quitte son poste de chef de projet chez General Electric pour fonder By The Way, avec trois autres personnes, et endosser le costume de patron. Se retrouvant rapidement seul aux commandes, l’entrepreneur se donne pour objectif de développer une activité consistant à apporter aux entreprises de taille intermédiaire un niveau de service, sous la forme d’une gestion de projets techniques, similaire à celui réservé aux grandes organisations. La société propose des solutions clés en main répondant à des demandes de clients qui souhaitent adapter leur infrastructure informatique à leur croissance et aux évolutions technologiques, notamment en termes d’agilité ou de sécurité. Une offre qui englobe des éléments de stockage, virtualisation, sécurité des accès, mais aussi des moyens pour superviser l’infrastructure ou gérer les périphériques mobiles, de la partie réseau local jusqu’à l’administration technique. « L’idée était d’imprimer notre marque en transposant pour les ETI des Hauts-de-France le modèle de service, très professionnel, fourni par les gros prestataires informatiques aux grandes structures », raconte le dirigeant de By The Way. Les bases sont posées. Le parcours sera sans faute. La société est vite prisée dans la région. En hausse régulière depuis ses débuts, son essor est sensible depuis cinq ans. Elle vient ainsi de fêter ses vingt ans dignement, en affichant un C.A. de 6,3 M€. Année après année, By The Way se nourrit de l’enthousiasme et des connaissances de ses équipes pour se développer. Elle compte une trentaine de salariés « davantage des techniciens que des commerciaux », souligne leur directeur général pour expliquer ce succès. Le manager dit ne pas se soucier de la concurrence dans son secteur. Les connaissances techniques sont le principal moteur de By The Way. « Dans le but d’intégrer de nouvelles solutions, susceptibles d’ajouter encore de la valeur à notre offre, l’équipe technique consacre des semaines de veille technologique durant lesquelles ces produits sont triturés afin de juger de leur fonctionnement, décrit Nicolas Mazurier. En nous assurant qu’ils sont fiables, nous gagnons en crédibilité auprès des clients. Ils apprécient qu’un intégrateur comme nous, prenne le soin de tester les performances d’une solution avant de l’installer chez eux. » Ce n’est qu’une fois cette validation technique effectuée, que By The Way passe un accord commercial avec un fournisseur et un grossiste pour inclure le produit à son catalogue. Même les solutions techniques de géants, tels que Cisco, IBM, VMware, Microsoft, Veeam ou Lenovo, subissent l’épreuve. « Quand on a les bons produits, la vente devient plus facile. » Bien plus que les discours marketing, cette méthode a permis à l’entreprise d’alimenter sa notoriété, et donc de se constituer une clientèle fidèle. By The Way a ainsi gagné beaucoup de temps pour convaincre des prospects qualifiés. Sa publicité s’est faite par recommandations.

Nicolas Mazurier - By the Way

« Avant d’intégrer de nouvelles solutions, nous vérifions leur fiabilité, et gagnons ainsi en crédibilité »

Nicolas Mazurier, directeur général de By The Way

TOUT CELA PASSE PAR L’HUMAIN

Au sein même de cette PME, le relationnel est une priorité : « On a lancé l’initiative des “mercis” entre collègues. Ça n’a l’air de rien, mais remercier favorise entraide et partage », témoigne le directeur général. En outre, By The Way gagne la confiance par le niveau d’engagement de ses employés. Ceux-ci sont disposés à donner beaucoup de leur temps pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les clients. « Notre équipe prend à coeur les intérêts du client. Elle l’aide, le conseille, le dépanne et le forme. Nous sommes perçus comme des gens qualifiés et dignes de confiance », revendique Nicolas Mazurier, avec fierté. Ainsi, la définition classique du revendeur intégrateur, qui répond à des besoins dans un but lucratif, est battue en brèche.

Bureaux By the Way
Baby-foot, tables de ping-pong et canapés sont devenus classiques dans les sociétés dotées d’un esprit de startup .

En effet, chez By The Way on pourrait même douter que la vente est son métier. Pas plus d’un dixième de l’effectif est constitué de commerciaux. Les autres préfèrent être perçus comme des agents du changement, des créateurs de valeur et de bénéfices dans la vie de leurs clients. Dans le monde chaotique actuel, la qualité de l’expérience client passe avant tout. « En cas d’urgence, nous savons être hyperréactifs, ajoute le responsable. Nos ingénieurs sont prêts à mouiller la chemise. » Confrontée comme tant d’autres au manque d’ingénieurs informatiques, l’entreprise dispose heureusement de ressources humaines motivées. « C’est juste une question de volonté et d’organisation », explique Nicolas Mazurier. À la recherche de compétences fortes, By The Way a la chance de recruter des talents grâce à la cooptation. Ainsi, le revendeur intégrateur nordiste s’assure des embauches de qualité, tout en sachant que les personnes adhéreront à sa culture d’entreprise. Afin de les séduire et de les retenir, la société évoque moins l’aspect de leur rémunération que les mesures prises pour accompagner la carrière des profils, parmi les jeunes diplômés ou les travailleurs en alternance qui postulent. À cette fin, « il est impératif de les former, en sollicitant les partenaires constructeurs ou éditeurs », précise-t-il. By The Way s’efforce également de coller aux attentes de ses collaborateurs, qui souhaitent s’épanouir dans un environnement humain, au sein d’une équipe où ils progresseront. Sans doute sous l’influence des startups, baby-foot et table de ping-pong jouxtent les bureaux dans l’open space. Une grande salle de repos est aussi à la disposition des salariés. En outre, les aspirations de celles et ceux qui demandent à télétravailler sont satisfaites. Dans le but, là encore, de retenir les talents, l’entreprise veille au bien-être de tous, par exemple en maintenant l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. « Pour leur épargner du temps et de la fatigue, nous avons choisi d’implanter nos locaux au centre du périmètre où habitent les salariés », précise le directeur général. Mais, aux yeux de ces derniers, « c’est surtout l’intérêt de la mission confiée qui prédomine ».

Salle de réunion By the Way
Proposant des formations sur des outils techniques, l’entreprise devrait prochainement être certifiée Qualiopi.

60 % DU C.A. RÉALISÉ DANS LES HAUTS-DE-FRANCE

Ce travail consiste à référencer des solutions techniques qui répondront aux besoins des clients, sur chacun des marchés adressés par By The Way, en particulier dans la cybersécurité, où le prestataire a déjà eu à intervenir dans des situations de crise. « Le travail se fait essentiellement sur le terrain, auprès de la clientèle. » Le challenge est surtout régional où le C.A. est réalisé à 60 %. Plus globalement, l’entreprise possède un carnet de commandes plus épais que jamais. Seule ombre au tableau, le planning est chamboulé depuis plusieurs mois car By The Way doit gérer au quotidien des délais d’approvisionnement qui la freine. « Beaucoup de nos projets sont en attente », regrette Nicolas Mazurier que la pénurie de puces électroniques met sur les nerfs. Son entreprise devra peut-être dépenser plus d’énergie à trouver des serveurs, des switches, des firewalls ou des baies de stockage qu’à identifier de nouveaux prospects.

Certification Expert Cyber By the Way
Fière de son label ExpertCyber décerné par Cybermalveillance.gouv.fr., By The Way satisfait à l’ensemble des critères attestant de ses compétences dans la sécurité informatique.

« Les “mercis” entre collègues, ça n’a l’air de rien, mais remercier favorise l’entraide et le partage »

Nicolas Mazurier,
directeur général de By The Way
By the Way
Le taux de satisfaction avoisine les 100 % chez les quelque 250 clients, où architectes informatiques et ingénieurs infrastructures réseaux ont mis en oeuvre des prestations, en 2020.

ZOOM SUR BY THE WAY
Création : 2001
C.A. : 6,3 M€ en 2020
Nombre d’employés : 31
Métiers : architecte infrastructures et réseaux, intégrateur de solutions informatiques
Domaines d’intervention : infrastructure réseau, sécurité, infrastructure système, audit, cloud, M.C.O., supervision, centre de formation, outils de gestion du SI, mobilité
Principaux fournisseurs : Cisco Meraki, Lenovo, ManageEngine, Paessler, IBM, Stormshield, Vade, Veeam, VMware, F-Secure, McAfee, Fortinet, Kemp, Microsoft
Marchés ciblés : PME et ETI, grands comptes, secteur public
Contact : bytheway.fr et contact@bytheway.fr

Bureaux By the Way
Depuis six ans, By The Way accompagne ses clients qui choisissent l’infogérance pour leur système d’information.