Portrait de Paul d'Alena - HPE

HPE réaffirme sa priorité au cloud hybride

Hewlett Packard Enterprise pousse les partenaires à continuer de vendre ses équipements d’infrastructure, et à accélérer l’adaptation de leur business aux nouveaux usages as a Service.

Sur le même sujet
Sep 2022
Par Thierry Bienfait

Tout n’est pas rose dans le petit monde des data centers. Les ventes d’infrastructures traditionnelles ont en effet enregistré des replis ces derniers temps, à en croire les instituts d’études. Afin d’enrayer cette décélération, Hewlett Packard Enterprise poursuit le travail de conviction d’Antonio Neri, l’ingénieur argentin à la tête de la société depuis cinq ans.

Le CEO successeur de l’emblématique Meg Whitman a profité de la tribune du HPE Partner Growth Summit 2022 à Las Vegas, en préambule du raout commercial Discover, pour rappeler d’emblée la nouvelle voie que s’est tracée la firme américaine. Depuis sa scission avec HP en 2015, l’entreprise d’informatique pour les centres de données entend démontrer la pertinence de son modèle.

Plus que jamais, le constructeur met l’accent sur les évolutions du marché dans la consommation des briques d’infrastructure : serveurs, solutions de stockage et matériels réseau. Plutôt que de voir les clients leur préférer la location auprès de fournisseurs de services aux poches profondes sur le 100 % cloud, comme AWS ou Google, HPE a annoncé son adaptation à ces transformations, notamment à travers la plate-forme HPE GreenLake edge-to-cloud. « La vocation de HPE est d’être une société de l’edge-to-cloud dans une approche as a Service », commente Paul d’Alena (photo). Autrement dit, parallèlement aux équipements d’infra, la stratégie du groupe consiste à donner aux clients l’opportunité de consommer les infrastructures as a Service.

RÉDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE À LA CLÉ

Sous la forme de quelque 70 cloud services et de facturations à l’usage, la plate-forme HPE GreenLake edge-to-cloud se présente comme la concrétisation de cette stratégie de distribution. « Cette plate-forme automatisée, qui fédère nos offres de solutions d’infrastructure, améliorera grandement la productivité IT. Elle permettra de réduire entre 30 % et 40 % les coûts opérationnels, et de raccourcir jusqu’à 75 % le time delivery pour les nouveaux projets », estime Paul d’Alena. En outre, avec la plate-forme HPE GreenLake edge-to-cloud, le fabricant répond à une promesse de réduction de l’empreinte carbone, grâce à un meilleur dimensionnement des systèmes IT : jusqu’à -30 % de consommation d’électricité au bout de cinq ans pour ceux qui adoptent les services HPE GreenLake, avance le constructeur.

« Conciliant approche traditionnelle, souscription et paiement à l’usage, HPE GreenLake Edge-tocloud innove en termes de consommation de l’IT »

Paul d’Alena, directeur Channel & Ecosystem, HPE France

Afin d’entraîner les partenaires à le suivre dans cette nouvelle voie, le leader du marché des serveurs annonce le lancement d’un nouveau programme Partenaires portant le nom prometteur de HPE Partner Ready Vantage. Prévu pour être progressivement mis en place à partir de l’année fiscale 2023, et destiné à fédérer les solutions HPE Hybrid Cloud et Aruba, il sera complémentaire du HPE Partner Ready Program existant, indique l’entreprise. « Cette approche as a Service, qui leur apporte de la flexibilité, attirera à coup sûr de nouveaux partenaires très axés sur la fourniture de services aux clients », se réjouit Paul d’Alena.

Le message semble avoir déjà été bien reçu de la part du channel. Trois semaines seulement après les annonces faites au HPE Partner Growth Summit 2022, les premiers partenaires fournisseurs de services cloud adhéraient concrètement à la vision du fabricant dans l’as a Service, tel AntemetA qui a choisi HPE GreenLake pour lancer un service automatisé de reprise après sinistre à la demande, basé sur un logiciel Zerto.