Visioconférence

Les DSI recherchent plus de simplicité dans la visioconférence

Les moyens de communication professionnels s’adaptent aux nouveaux enjeux de l’entreprise hybride, à la recherche d’outils vidéo plus simples et rentables.

Sur le même sujet
Nov 2021
Par Cécile Dard

La priorité des DSI est d’améliorer l’expérience utilisateur lors des visioconférences. Les clients recherchent plus de simplicité, explique Sébastien Brulé, Smart Collaboration Manager France de Lenovo. Ce marché complexe a été simplifié par Microsoft en 2020 en rendant Teams interopérable avec d’autres systèmes. Google emprunte le même chemin avec un Google Meet interopérable avec Teams et Zoom d’ici à la fin d’année. » ‘‘Interopérable‘‘ est donc le maître mot de ce nouvel espace de travail hybride où les usages et les outils des collaborateurs sont hétérogènes. « Il y a eu un raz-de-marée au début de la Covid, sans phase de test ni validation, à marche forcée pour la continuité du travail, rappelle Guillaume Lamé, responsable de la vidéocollaboration, chez Logitech France. À la fin de la Covid, on comptait 15 % de salles équipées, contre 5 % auparavant, mais à la réouverture des bureaux, les entreprises ont ralenti leurs achats frénétiques. Les DSI réfléchissent à la seconde phase de l’équipement et à quel type de salles ils souhaitent mettre en place. » Les utilisateurs recherchent des solutions simples et agnostiques comme le constate aussi Nabil Boujri, directeur commercial France, Bénélux, Europe du sud de Barco. « Avec la croissance du travail hybride depuis le printemps 2021, les ventes de notre nouvelle solution ClickShare Conference, qui fonctionne comme un hub dans une salle de visioconférence, ont explosées ».

FOCUS SUR LA SALLE VIDÉO POUR LES REVENDEURS IT

Pour tous, on constate un recul par rapport à l’usage grâce aux retours clients, et les revendeurs se situent en première ligne pour équiper les entreprises. Le retour progressif et partiel en entreprise engendre des besoins de communication vidéo dans le monde du travail hybride qui s’installe. « Le marché va reprendre en fin d’année et en 2022, si tout va bien côté sanitaire ; les revendeurs doivent relayer nos offres et proposer leurs savoir-faire pour créer des salles dédiées à la visioconférence, confie Sébastien Brulé, chez Lenovo. Les clients ont compris l’intérêt des salles dédiées mais il faut encore éduquer. C’est le rôle de nos partenaires revendeurs IT et intégrateurs AV. » Ainsi, Lenovo a créé le programme Partenaires Smart Collaboration avec accès aux prêts, cotations, accompagnement et marge arrière. Pour le manager, la salle dédiée est la seule garantie de commencer sa réunion vidéo à l’heure sans perdre de temps. La tendance va donc vers des salles tout en un, capables d’automatiser les tâches, synchroniser les plannings, détecter la présence, l’occupation des sièges, etc. « Il y a tout à faire ! Nouveaux besoins, nouveaux outils, davantage de digital, de travail collaboratif à distance, de cloud. L’intégration doit être simple pour que le matériel soit utilisé et que le ROI soit bon , assure Guillaume Lamé, chez Logitech. L’IT doit opter pour des choix simples, s’il faut lire une page A4 pour démarrer une réunion, vous avez perdu votre pari, il faut une phrase, un clic ! »

HP LANCE LE PREMIER MONITEUR CERTIFIÉ ZOOM

Moniteur HP certifié Zoom

HP propose le HP E24mv G4 FHD Conferencing Monitor, le premier moniteur certifié Zoom du marché. Il promet ainsi des communications vidéo de haute qualité pour le travail collaboratif, grâce notamment à sa caméra de 5 Mpx et à son optimisation avec les outils Zoom. La caméra s’incline indépendamment du moniteur pour un meilleur cadrage, et dispose de capteurs qui ajustent les couleurs et la lumière. Le moniteur intègre également des haut-parleurs et un double micro pour diffuser et capturer le son.