La visioconférence, alliée du télétravail

Les éditeurs de solutions de visioconférence dans le cloud enregistrent des records d’audience. Fini les réunions physiques dans les entreprises,
du moins tant que la crise perdurera ! Zoom sur trois solutions leaders.

Sur le même sujet
Nov 2020
Par Benoît Huet

La visioconférence dans le cloud est devenue une commodité depuis le début de la crise de la Covid-19, et s’est fortement démocratisée sous l’effet du travail à distance. Un éditeur a tiré parti de cette situation : le californien Zoom, qui a explosé ses revenus (663 M$ rien qu’au deuxième trimestre 2020). Sa plate-forme, plébiscitée par des centaines de millions d’utilisateurs, a séduit par sa simplicité et ses performances, même malgré un débit assez faible. Plus généralement, la crise sanitaire a profité à tous les éditeurs de logiciels de visioconférence dans le cloud, dont les leaders Cisco Webex et Microsoft Teams ont enregistré des records de fréquentation. Elle a même encouragé des acteurs plutôt positionnés sur la téléphonie à proposer de la visioconférence, soit en développant leur propre solution comme l’allemand Starface avec Neon, soit en rachetant un spécialiste comme Keyyo Communications avec Apizee. À noter que tous les acteurs cités commercialisent leurs solutions en indirect pour les entreprises.


ZOOM, LE SUCCÈS MONDIAL ISSU DE LA CRISE

Loic Rousseau - Zoom

« Nous sommes passés de 10 millions de participants à 380 millions en mars 2020, pendant le confinement », révèle, chez Zoom, le responsable stratégique des opérations EMEA, Loïc Rousseau. Cette croissance fulgurante a fait la une des journaux, notamment à propos de la sécurité du service, résolue depuis : « Nous avons mis en place un plan de quatrevingt dix jours pour lequel nous nous sommes entourés des meilleurs experts de la sécurité afin d’obtenir, in fine, une plate-forme sécurisée et chiffrée », tempère Loïc Rousseau. À ce titre, Zoom avait procédé au rachat de Keybase en mai 2020, qui lui a apporté ce chiffrement de bout en bout. Le succès de Zoom tient en quelques mots : une plate-forme simple d’usage sur mobile ou PC, et peu gourmande en bande passante et de qualité HD. Bien plus qu’une simple solution de vidéoconférence, Zoom est devenue une plate-forme UCaaS grâce à l’ajout de la téléphonie (Zoom Phone) développée en interne. Côté distribution, Zoom est disponible en direct et en indirect. « En France, nous comptons une bonne dizaine de revendeurs dont OBS France, mais le but est de privilégier quelques acteurs bien implantés », précise Loïc Rousseau. Ceux-ci sont certifiés par une formation, et bénéficient d’un portail partenaires. Pour renforcer l’indirect, des constructeurs tels que Poly, Neat et Dten proposent des offres matérielles couplées à Zoom pour bâtir de véritables salles de conférences. Pour soutenir cette croissance, Zoom renforce son équipe composée d’une petite vingtaine de personnes en France, et une dizaine aux Pays-Bas – Amsterdam est le hub du back-office en Europe.

MICROSOFT TEAMS EN FORTE CROISSANCE DURANT LA CRISE SANITAIRE

Laurent Camus - Microsoft

Ils étaient 13 millions d’usagers en juillet 2019, les voici 75 millions à utiliser Teams, dont les deux tiers partagent des documents, comme le mentionne Laurent Camus, chef de produit Teams chez Microsoft. La crise sanitaire a favorisé l’adoption de l’outil. Bien sûr, depuis notre interview avec Laurent Camus, voilà un an, de nouvelles fonctionnalités ont enrichi Teams, et correspondent d’abord aux conditions ergonomiques du télétravail. Par exemple, le visage d’un participant peut apparaître en premier plan dans un espace d’une même pièce sans visualiser tous les membres en ligne sous la forme de vignettes. De même, pour les personnes évoluant dans des environnements bruyants, une fonction réduit les sons indésirables ; des outils de mise en page et de main levée apportent aussi plus de confort. Autres innovations : les collaboration bars (en partenariat avec Poly et Yealink) pour équiper des espaces de collaboration de qualité professionnelle, sans oublier les displays teams (avec Lenovo et Yealink) qui s’apparentent à des petits écrans (environ 11 pouces) dédiés à l’usage de la visioconférence.

écran Microsoft Teams

De même, le sous-titrage existe, comme la traduction de réunions de travail en anglais, puis bientôt en plusieurs langues. À noter qu’une version de Teams a été développée pour le secteur spécifique de l’éducation incluant des fonctions dédiées. En termes de distribution, Teams est accessible via Microsoft 365 par un abonnement sur le site de Microsoft, ou via les partenaires de Microsoft. Face à Teams, la solution Skype Entreprise (aussi appelée Skype For Business) est toujours supportée mais ne bénéficiera plus de nouvelles fonctionnalités, les évolutions se faisant uniquement autour de la plateforme Teams. Rappelons que le support et les services de la version online de Skype Entreprise seront stoppés le 31 juillet 2021. Quant à la version on-premise, la fin du support est prévue pour 2025

CISCO WEBEX, PLATE-FORME PÉRENNE ET MATURE

Portrait de Coralie Marion - Cisco

« WebEx n’est pas une solution de visioconférence, c’est une plate-forme de communication et de collaboration qui embarque une multitude de fonctions dont la visioconférence, la téléphonie, le centre de contact, etc., avec une expérience utilisateur quel que soit le device utilisé », rappelle Coralie Marion, Head of Collaboration Solutions de Cisco France. Le succès de cette plateforme s’est accéléré par le confinement et le télétravail qui s’ensuivit : le nombre d’utilisateurs a quadruplé pour passer à 600 millions. Et pour absorber ce pic issu du public comme du privé, Cisco a dû quadrupler ses infrastructures. En parallèle, Cisco a multiplié les ventes additionnelles d’écrans individuels comme les DX80. Avec WebEx, Cisco veut se démarquer par la maturité, la robustesse et la sécurité de sa plateforme.

N’oublions pas que l’équipementier est aussi un acteur significatif de la sécurité. Parmi les nouvelles fonctionnalités annoncées, citons la personnalisation du fond d’écran, l’intégration du WebEx assistant d’intelligence artificielle pour la prise de notes par la reconnaissance vocale (suite au rachat de la société Voicea), ainsi qu’une technologie de réduction du bruit ambiant suite à l’acquisition, en août 2020, de la société californienne BabbleLabs. Cisco investit aussi dans l’analytique pour fournir des indicateurs sur le déroulement des meetings, par exemple. Du côté de la distribution, si une mouture de l’offre est téléchargeable gratuitement sur le site de Cisco, assortie de fonctions limitées pour les TPE, et pour du dépannage individuel, l’offre destinée aux professionnels oeuvrant dans des sociétés de taille significative, est revendue par le réseau de partenaires de Cisco à travers son programme classique.