Professionnelle en visioconference et teletravail depuis chez elle

La Covid-19 booste les usages cloud et mobiles

Une accélération des usages cloud et mobile a été enregistrée par les opérateurs et agrégateurs durant le télétravail obligé. Mais pour combien de temps ? La crise sanitaire pèse sur tout le monde, fournisseurs compris.

Sur le même sujet
Oct 2020
Par Benoît Huet

Si, comme le mentionne David Marciano, président de l’Aota¹, les opérateurs n’ont pas attendu la Covid-19 pour fournir des services dans le cloud. Cette crise va accélérer ce mouvement avec des solutions sur mesure pour les entreprises. Il suffit d’en faire un premier bilan : le confinement a débridé les usages de solutions de communication cloudifiées, et ce, dans un contexte de convergence entre fixe et mobile. « Le télétravail a mis un grand coup d’accélérateur sur les usages fixe mobile, car l’utilisateur souhaite être joint depuis n’importe où sur son smartphone ou son PC portable », rapporte Isabelle Sinegre, directrice commerciale d’AlloCloud France. Ce constat des usages du cloud et de la mobilité pendant cette crise sanitaire est, bien sûr, partagé par nos interlocuteurs. Toutefois, l’avenir s’annonce délicat, du fait des dépôts de bilan d’entreprises, y compris de la part de revendeurs. « Nous nous attendons à constater trop de faillites, entre 5 % et 10 %. Tout s’est arrêté avec brutalité, comme dans certains secteurs. La fibre, par exemple, même si nous observons, depuis quelque temps, un net redressement. La reprise dans la durée se fera avec plus de proximité auprès de nos partenaires. Déjà, pendant le confinement, chez OpenIP, nous avons mis à leur disposition une batterie d’outils pour travailler notamment sur les contrats de leurs clients. De même, nous avons réalisé de nombreux webinars », explique Laurent Silvestri, dirigeant de Destiny-OpenIP.

L’ENTREPRISE DE DEMAIN SERA CONNECTÉE, OU NE SERA PAS

Pour Luc Perraudin, directeur général de Keyyo Communications et président de Nerim, les ventes indirectes ont fortement ralenti. Cependant la reprise s’est invitée dès le mois de mai. Difficile de prédire ce qui va se passer dans la période à venir mais, comme le rappelle David Marciano, président de l’Aota (lire p.74), « l’entreprise de demain sera connectée, mobile et collaborative, en toute situation. »

¹ Aota : Association des opérateurs télécoms alternatifs

Téléphonie dans le Cloud :une adoption renforcée avec des exigences

C’est un fait, la crise sanitaire a favorisé l’adoption, par les sociétés européennes, de la téléphonie cloudifiée. Voilà le principal enseignement que l’on peut tirer de la troisième édition du baromètre publiée cet été par la société d’études SpokingPolls pour le compte de Mitel. Un chiffre pour l’illustrer : 44 % des sondés se déclaraient prêts à migrer leur centre de contact dans le cloud – outil stratégique de la relation client –, soit une augmentation de 29 points par rapport à 2018. En outre, au-delà des fonctionnalités propres aux comms unifiées, 36 % des décideurs IT considèrent que c’est bel et bien l’intégration des usages en mobilité qui tire la demande de l’UCaaS. Une tendance qui devrait s’affirmer au sortir de la crise de la Covid-19, et grâce à la mise en place d’une stratégie de workplace hybride dans de nombreuses sociétés. Il ne s’agit pas de migrer vers le cloud pour le plaisir, bien sûr. Car derrière ce chiffre, il existe, de la part des entreprises, des exigences économiques mais pas que. Par exemple, 46 % des répondants veulent avoir la possibilité de changer de fournisseur sans délai si le contrat de service n’est pas respecté.