gestion des donnees numeriques

La gestion des informations portée par la sécurité et le cloud

Les multiples attaques par ransomware durant la crise sanitaire, et l’incendie d’OVH ont réaffirmé la nécessité d’un système fiable de sauvegarde des données et de leur récupération. Le rôle du revendeur est essentiel pour les éditeurs.

Sur le même sujet
Juin 2021
Par Benoît Huet

La prolifération des attaques de type ransomware a déclenché une attention nouvelle autour de la protection des données et de leur restauration dans un délai le plus court possible », cite en introduction Fréderic Fimes, directeur du channel, Europe du sud, Benelux & Nordics, chez Veritas Technologies. Cette entrée en matière préfigure l’enjeu que représentent la protection des données et plus globalement leur gestion. Et cela, partout où elles se trouvent : sur site ou dans plusieurs clouds. « Les sociétés se concentrent davantage sur la manière d’accéder facilement aux données et d’en générer de la valeur, y compris celles stockées dans le cloud. Alors que les modèles de cloud hybride continuent de gagner en popularité et d’être adoptés en 2021, les organisations choisissent de plus en plus les services basés sur le cloud grâce auxquels les sociétés tireront parti de la valeur des data, qu’il s’agisse d’appliquer des capacités d’analyse et de machine learning, d’améliorer la sécurité ou de renforcer la conformité », ajoute Tony Fanni, Senior Channel System Engineer, chez Cohesity.

« L’importance de la protection des données et sa mise en application revêtent une dimension croissante pour l’ensemble de nos clients »

Fréderic Fimes, directeur du channel, Europe du sud, Benelux & Nordics, Veritas Technologies

LES REVENDEURS MASSIVEMENT ORIENTÉS SERVICES

Cloud et protection des données : ces deux éléments liés ont impacté le modèle des revendeurs. « Nous constatons un changement dans leurs profils : concrètement, c’est un transfert des partenaires qui vendaient des solutions traditionnelles depuis plusieurs années, et qui ont dû s’adapter aux nouveaux besoins des clients et passer au cloud. La migration de l’on-premise vers le cloud a pris de la vitesse pendant le confinement lorsque l’utilisation et les besoins ont radicalement changé », constate Samy Reguieg, directeur des ventes Cloud Service Provider & Channel Europe, chez Acronis. À ce titre, cet éditeur de logiciels de sauvegarde s’est rendu compte que l’assistance au travail à distance et la cybersécurité faisaient partie des principales demandes depuis le début 2020. Encore plus révélateur : une majorité de MSP prévoient que la croissance viendra de la sécurité et des services de cloud computing gérés. Déjà, pour Stéphane Arnaudo, Manager Cloud Infrastructure chez NetApp qui intervenait sur l’évènement du cloud de la presse informatique B2B le 12 mai 2021 sur la gestion des données dans le cloud public, les partenaires ont bien pris le virage des services managés. D’ailleurs, les fournisseurs prennent soin de leurs partenaires, qu’ils soient intégrateurs, MSP ou services providers. « Ils sont à l’origine des opportunités ou de l’expansion de notre plate-forme chez les clients, et nous vivons un échange quotidien. Nous privilégions la qualité à la quantité avec eux, ce qui signifie un haut niveau de formation pour leur part. Nous les écoutons attentivement et disposons d’un éventail de méthodes pour répondre du mieux possible à leurs souhaits », conclut Tony Fanni, chez Cohesity.