Hall d'accueil Mobilis - Magazine E.D.I

Mobilis prend en main la sécurité

Confortablement installé dans la périphérie d’Annecy, le fabricant de coques de protection et de bagages informatiques trace son chemin en s’appuyant sur des valeurs humaines, des principes écologiques et une identité made in France.

Sur le même sujet
Sep 2020
Par Thierry Bienfait
Gamme produits Mobilis - Magazine E.D.I
Mobilis entend relocaliser en France la fabrication de ses produits haut et milieu de gamme. Un choix que ne suivent pas ses concurrents, dénonce l’entreprise.

Avec « care & carry » pour credo, la firme Mobilis a déjà accompli un long parcours. L’aventure commence en 1993 à Boulogne-Billancourt lorsque les fondateurs François Picot et Gérald Truffier-Blanc ont l’idée de protéger les ordinateurs portables qui apparaissent sur le marché français. Puis, en 1999, Mobilis installe son siège social en Haute-Savoie, et relève, quatre ans plus tard, un nouveau challenge en se diversifiant dans la bagagerie professionnelle, les câbles de sécurité, les protège-écrans ou encore les filtres de confidentialité. Pari gagnant. Vingt-sept ans après avoir démarré son activité, l’entreprise continue de surfer sur une belle dynamique. Elle vient d’ailleurs d’emménager dans de spacieux locaux flambant neuf à Chavanod, près d’Annecy – tout en gardant des bureaux commerciaux à Courbevoie – où les 2 000 m² de bureaux et 1 000 m² dédiés à un atelier de production sont propices à son développement. Ici sont créées et fabriquées des solutions pour PC portables, tablettes, smartphones et autres terminaux de saisie industriels.

Equipe Mobilis - Magazine E.D.I
(De g. à dr.) Marc Fernandez, Partner & General Manager, Mikaël Tanguy, Partner & International Sales Director, Bénédicte Houdbine, Partner & Europe Retail Sales Director, et Benoît Jeanneau, président, ont le sourire : Mobilis gagne des parts de marché dans de nombreux pays d’Europe

FAIT MAISON, DE TOUTE FAÇON

Designer chez Mobilis - Magazine E.D.I
Mobilis dispose de huit designers pour concevoir ses modèles de bagagerie informatique.

« Nous maîtrisons toutes les étapes du métier de la fabrication des coques, housses, étuis, sacoches, besaces, sacs à dos, trolleys, holsters, indique Marc Fernandez, codirigeant de l’entreprise. Cela inclut la conception des produits, la sélection des matières, le prototypage, l’assemblage, etc. Tout cela est rélisé en interne. » Une fiche d’identité sur laquelle Mobilis ajoute que ses créations « matérialisent les besoins client », avant tout. Et cela, pour ce qui concerne des solutions sur mesure vendues par son réseau de distribution, mais aussi pour ses offres standard disponibles auprès de grossistes pour ces mêmes revendeurs B2B¹. « Nous fournissons à nos clients la meilleure solution possible en termes d’efficacité de protection, de portabilité, de technicité, d’ergonomie et de légèreté afin de leur faciliter le quotidien », argumente Marc Fernandez. Fort de cette stratégie, la société fait état de performances remarquables. Employant une centaine de personnes, elle annonce un C.A. annuel avoisinant les 15 M€, en augmentation de 40 % sur les cinq dernières années. « Sur le créneau des solutions de protection pour les professionnels, Mobilis est de loin le numéro un en France », affirme Marc Fernandez. Avant de poursuivre : « L’activité de fabrication sur mesure permet de partager généreusement notre marge brute [non communiquée, NDLR] avec les revendeurs. »

« Le sur-mesure permet de partager généreusement notre marge brute avec les revendeurs »

Marc Fernandez, Partner & General Manager, Mobilis
Maroquinerie artisanale chez Mobilis - Magazine E.D.I
La société a forgé son identité sur des créations réalisées par des artisans au savoir-faire issu de la maroquinerie.

Pour expliquer sa réussite, l’entreprise savoyarde évoque aussi une stratégie de long terme axée sur son implantation en France. Elle compte une unité de production à Vierzon (Cher) et une seconde à Annecy. Chez Mobilis, on parle de la politique du savoir-faire. Cette préoccupation majeure remonte aux origines de la société, qui cumule à elle seule les métiers d’industriel, de designer et de concepteur de produits. « Nous adhérons aux vertus de la French Fab, martèle le dirigeant. Nous fabriquons en France afin d’y favoriser l’emploi. » Son site de Vierzon (issu de l’acquisition en 1995 d’un atelier de maroquinerie fabriquant des ceintures, des sous-main et des pots à crayons en cuir) a ainsi créé une quarantaine d’emplois, et bénéficie d’artisans compétents capables de fabriquer des produits à façon ou réaliser des prototypes. Toujours dans cet objectif de la primauté du local – et afin de répondre plus vite aux demandes de la clientèle –, la société a intégré dans ses locaux d’Annecy un atelier doté d’une ligne de production automatisée pour maîtriser toutes les étapes dans la réalisation de ses coques de protection, par la technologie d’injection plastique.

« Sur le créneau des solutions de protection pour les professionnels, Mobilis est de loin le numéro un en France »

LES VERTUS DE LA PROXIMITÉ

Fabrication de coque de protection chez Mobilis - Magazine E.D.I
D’ici à 2024, la société compte investir 3 M€ dans une ligne de production automatisée pour fabriquer en local ses coques de protection.

Bientôt, la marque ne devrait donc plus confier la moindre fabrication à des sous-traitants chinois. Car la notion de responsabilité écologique est devenue primordiale chez Mobilis. « Travailler localement nous permet de réduire très significativement notre impact environnemental. Selon qu’il est fabriqué en Chine ou chez nous, l’empreinte carbone est divisée par cinq », indique l’entreprise. Laquelle privilégie, par ailleurs, l’approvisionnement en France pour ses matières premières, et opte pour la fabrication de produits à partir de matériaux recyclés. Soucieuse donc de répondre à l’attente de clients sensibles à l’écoresponsabilité, Mobilis entend néanmoins séduire d’abord par son sens de l’innovation : dépôts de brevets dans les systèmes de protection, et lancement de quelque 700 produits chaque année, étoffent les 3 000 références actives de son catalogue, dont certaines destinées à la SNCF, à la Gendarmerie nationale ou à DHL. Constituant un dernier pilier de sa stratégie, la marque se dit attachée au channel. L’intégralité de l’offre professionnelle de Mobilis est distribuée par des partenaires. « Nous leur apportons de la valeur, dans un marché qui aurait plutôt tendance à en perdre », avance Marc Fernandez. Rachetée il y a trois ans par d’anciens salariés et adossée à deux fonds d’investissement, la société considère qu’il y a un double intérêt à travailler avec elle : Mobilis consacre sa force de vente de 25 personnes à l’avant-vente et à l’accompagnement au quotidien de 1 500 revendeurs actifs sur des projets ou chez des clients. Dans ce monde ultraconcurrentiel de la bagagerie informatique, voilà qui n’a rien d’accessoire.

Soucieuse de réduire l’empreinte carbone de sa production, Mobilis veut séduire d’abord par son sens de l’innovation.

L’AVIS DU PARTENAIRE ECONOCOM PRODUCTS & SOLUTIONS
Parmi les centaines de marques qui le fournissent, Mobilis fait partie de celles avec lesquelles Econocom Products & Solutions a noué des relations privilégiées. Car le fabricant dispose de trois atouts importants aux yeux de ce revendeur IT. D’abord, il remarque la qualité des produits, les multiples innovations ainsi que la capacité d’offrir du sur-mesure et de personnaliser la gamme. Ensuite, il apprécie la réactivité et la présence de la force de vente sur le terrain. Enfin, l’attrait de prix suffisamment flexibles pour accompagner les efforts commerciaux des forces de vente des partenaires est notable. « Mobilis s’est doté des moyens pour réunir ces critères déterminants afin d’adresser une clientèle aussi exigeante que les grands comptes », explique Philippe Spender, directeur général adjoint d’Econocom Products & Solutions. Celui-ci se dit satisfait du niveau de marge obtenu avec la vente des coques et des bagages Mobilis, dont les prix ne sont pourtant pas les plus bas du marché. « Bien sûr, l’identité tricolore de Mobilis et la relocalisation de sa production en France en font des arguments de poids que nous utilisons volontiers pour convaincre les clients », ajoute Philippe Spender. En revanche, le revendeur espère que le fabricant saura poursuivre son développement à l’international tout en continuant à bien accompagner ses partenaires français.

Dates et chiffres clés

1993 – Invention de la première coque de protection pour ordinateur portable
1995 – Création de la marque Mobilis, et élaboration d’une première gamme de bagages informatiques en cuir
2001 – Mobilis s’internationalise et ouvre des filiales en Allemagne, Espagne, Italie et Grande-Bretagne
2005 – Construction d’une usine à Méreau (Cher) pour intégrer les dernières technologies de production
2008 – Création de la gamme de coques de protection Resist
2012 – Obtention du label Origine France Garantie
2016 – Création de huit gammes de bagages « dans la plus pure tradition du design français »
2017 – Création de la gamme Protech, issue de l’injection plastique
2018 – Cession de Mobilis par les cofondateurs aux managers du groupe, et à deux fonds d’investissement
2020 – Nouveaux siège social, pôle R&D et usine de production à Annecy