Portraits de Fred Mauger et Alexandre Ponias - Mobility

“Des ambitions inédites pour développer Mobility auprès du Channel”

Axée jusque-là sur le retail et l’e-tail, la stratégie de distribution de Mobility lorgne vers le channel B2B. Avec des investissements humains à la hauteur des ambitions.

Sur le même sujet
Sep 2021
Fred Mauger (CEO) & Alexandre Ponias (DG), cofondateurs de Mobility. Propos recueillis par Vincent Verhaeghe

Vous portez une double casquette de fabricant et de distributeur, pouvez-vous nous expliquer les étapes de ces évolutions stratégiques ?

Fred Mauger
Alexandre et moi venons de Logitech, et avons fondé la marque Mobility Lab en 2008 qui propose des accessoires pour l’informatique et la téléphonie, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Par la suite, nous avons créé des marques comme Ryght en 2010 dédiée à l’audio nomade, et l’année suivante, R-Music spécialisée dans les grosses enceintes autonomes. Il faut préciser que nous ne sommes pas importateurs : nous réalisons la conception ou l’adaptation des produits à partir de notre bureau de Shenzhen, pour proposer le meilleur rapport qualité/prix. Même si – comme tout le monde –, nous faisons face à l’impact de la pénurie de composants et à la hausse du coût des transports.

Alexandre Ponias
Voilà cinq ans environ, nous avons développé une activité de distribution en nous appuyant sur un réseau de retailers que nous connaissons bien, de part notre passé chez Logitech. Cela nous a permis d’ajouter au catalogue des marques comme LG, Netgear ou Targus, et de nous diversifier en termes de catégories de produits en proposant autant des téléviseurs que des solutions réseaux ou du mobilier de bureau. Nous souhaitons adresser aussi le channel B2B.

C’est un secteur qui, en France, regroupe déjà beaucoup de marques et de distributeurs, quels éléments vous différencient ?

F.M. La distribution a connu une énorme vague de consolidation, et il n’existe plus vraiment de grossistes spécialisés sur nos secteurs comme Banque Magnétique ou Comtrade¹. Il n’y a plus que de grands généralistes. Notre spécialisation sera donc un atout décisif envers les revendeurs, ainsi que notre réactivité logistique car nous détenons tous nos produits en stock. Et même si la logistique est soustraitée, nous sommes capables de livrer très vite partout en France. Voilà qui est essentiel pour certains projets.

A.P. Notre souplesse est aussi liée au fait que nous sélectionnons nos marques avec précaution. Nous en distribuons environ 25, ce qui représente plus de 2 000 références, et ce qui équivaut entre 4 M€ et 5 M€ de stock. Mais pour chaque catégorie de produits, nous n’avons jamais plus de deux marques différentes à notre catalogue, ce qui nous permet de mieux les connaître et donc mieux les distribuer. Nous choisissons en outre les plus réactives, comme Tucano ou Targus qui sont capables de sortir des accessoires pour un smartphone ou une tablette quasi simultanément, lors de leur lancement.

« Notre spécialisation et notre réactivité logistique sont des atouts décisifs envers les revendeurs »

Comment sera organisée votre distribution B2B ?

F.M. Nous travaillons avec plusieurs catégories de revendeurs B2B, aussi bien des grands chaînistes que des acteurs majeurs comme Inmac Wstore. Mais nous avons aussi l’ambition de nous faire connaître auprès de revendeurs de taille moindre car notre catalogue correspond aussi à leur besoin. Pour cela nous mettons sur pied une équipe dédiée au channel en charge du recrutement et de l’animation du réseau simultanément. Nous n’avons pas d’objectif chiffré en termes de quantité de revendeurs, car nous préférons avancer étape par étape. Mais il est évident que les opportunités sont devant nous.

¹ Banque Magnétique, Comtrade, ainsi que CUC ont été rachetés par Exertis.

REPÈRES
Tous les deux issus de Logitech, Fred Mauger (à g.) et Alexandre Ponias ont fondé Mobility en 2008 en tant que fabricants, avant d’ajouter une corde distribution à leur arc en 2016. Avec ses 25 salariés, l’entreprise a réalisé un C.A de 28 M€ en 2020, et envisage d’atteindre 40 M€ d’ici à la fin de 2021.