portrait de Bertrand Launay - Prodware

“Développer l’édition spécifique de logiciels verticaux”

Vétéran de l’économie digitale, passionné par les innombrables défis, Bertrand Launay arrive chez Prodware pour diversifier les activités. Au programme : conseil et édition de logiciels verticaux.

Sur le même sujet
Avr 2022
Bertrand Launay, Corporate VP et Group Revenue Partner, Prodware - Propos recueillis par Pierre-Antoine Merlin

Prodware est surtout connu comme intégrateur. Pourquoi attaquer d’autres marchés ?

Tout cela s’inscrit dans une démarche globale. Sur le plan personnel, d’abord. Je suis passé par bien des entreprises de l’IT. Donc je connais assez bien le milieu des grossistes. Puis, j’ai exercé des responsabilités chez plusieurs acteurs majeurs, et surtout chez Microsoft. Le tout s’est accompagné d’une forte mobilité géographique : j’ai travaillé longtemps à l’international, notamment en Asie. Avec la maturité, j’ai ressenti l’envie de participer à l’essor d’une société de taille plus modeste, mais très agile et très prometteuse. Qui plus est, j’ai en moi, profondément, le souhait de partager mon expérience. C’est comme ça que j’entends exercer ma mission. Elle consiste à compléter, autant qu’il est possible, la proposition de valeur de Prodware sur le marché. Sachant que nous visons les ETI, essentiellement.

« Nos cibles : retail, grande distribution, manufacturing, finance et santé »

Comment concevez-vous l’édition de logiciels verticaux ?

Autour de quelques marchés ciblés : le manufacturing, la grande distribution, le retail, la finance et la santé. Il faut savoir que notre groupe détient la propriété intellectuelle de plusieurs dizaines de solutions spécialisées dans de multiples secteurs d’activité. D’où un gain de temps et d’énergie, ce qui évite d’en passer par des développements spécifiques. Et puis, tout en poursuivant la croissance organique, nous allons recourir à la croissance externe. Prodware envisage des acquisitions dans des secteurs cruciaux comme la sécurité, l’IA, l’analytique et la business intelligence. L’incubation d’une quinzaine de jeunes pousses va dans ce sens. Sur le plan géographique, nous regardons plus particulièrement l’Allemagne, le Bénélux et la Grande-Bretagne. Au fond, notre démarche est simple et cohérente : nous partons du monde de l’intégration, et, en nous appuyant sur lui, l’approche de Prodware consiste à élargir progressivement le spectre, tout en assurant la complémentarité des activités. Il n’y a donc pas de rupture dans notre stratégie. Il faut bâtir à partir d’un socle, afin d’assurer une évolution pérenne, solide est durable. En d’autres termes, on peut résumer l’ambition de Prodware de la façon suivante : tout faire pour arriver, au bout du compte, à ce que cette entreprise soit une ESN complète.

Vous parlez aussi de renforcer la partie conseil. De quoi s’agit-il ?

D’accentuer la part dédiée au business consulting dans notre portefeuille. Par business consulting, j’entends tout ce qui concourt à accélérer et à réaliser la transformation digitale des entreprises. C’est une obligation, mais c’est aussi un enjeu difficile à relever. On s’aperçoit que la mutation à accomplir est moins technique que culturelle. On doit donc prendre en compte une dimension humaine significative, conjointement aux aspects liés à l’existant et au parc installé dans les entreprises.

Faut-il améliorer la notoriété de Prodware ?

Comme je le disais précédemment, Prodware est une société dont l’assise est substantielle, mais où, simultanément, le développement et les projets sont ambitieux. J’ai la volonté de contribuer à faire connaître encore davantage ce groupe. Dans cette optique, le fait que je sois familiarisé de longue date avec l’environnement Microsoft, et que Prodware soit identifié comme intégrateur MS en ce qui concerne le progiciel et la gestion de la relation client, constituent à n’en pas douter une aide et un levier puissants.

BIO EXPRESS
Diplômé de l’ESCP Europe, Bertrand Launay amorce sa carrière chez Metrologie. Il la poursuit chez les plus grands de l’économie numérique, à savoir IBM, HP, NEC et Sage, avant de rejoindre Microsoft où il oeuvre pendant une vingtaine d’années. Il y occupe plusieurs postes stratégiques en France et à l’international. En réalité, partout où il passe, Bertrand Launay impressionne par l’empreinte durable qu’il laisse en tant que développeur de business.