Lionel Vargel - My Digital Spirit

My Digital Spirit place l’e-commerce à la portée de tous les revendeurs

La digitalisation en général et la vente en ligne en particulier sont les parents pauvres du channel. Le potentiel en B2B est pourtant là, et My Digital Spirit met le pied à l’étrier des revendeurs qui veulent franchir ce pas.

Sur le même sujet
Juin 2022
Par Vincent Verhaeghe

L’adage selon lequel les cordonniers sont les plus mal chaussés ne trouvera pas meilleur exemple que dans le channel IT. Alors que ce dernier revend des solutions technologiques vantant les mérites de la mutation digitale, beaucoup de revendeurs utilisent encore des outils archaïques, particulièrement sur ce qui touche au web. « Le B2B a du mal à franchir la barrière de l’e-commerce alors que le potentiel est énorme. Il existe bien sûr des acteurs importants issus du B2C qui proposent une offre comme LDLC ou CDiscount et quelques dizaines de plus petits, mais il reste de la place », explique Lionel Vargel (photo). Une transition qui s’appuie principalement sur une plate-forme développée en interne, My Digital Platform, qui permet de mettre en place un site marchand exhaustif. « Il s’agit d’un site complet intégrant le front et le back-office, et qui s’adresse autant à un revendeur traditionnel qu’à un VAR, intégrateur voire à un MSP », souligne Lionel Vargel. Ancien dirigeant de Compufirst, il connaît parfaitement ces problématiques auxquelles il répond par My Digital Platform et par les services qu’il y ajoute. Sont intégrés des connecteurs qui assurent une liaison directe avec les catalogues des grands distributeurs, et vers l’ERP du revendeur. Ainsi, ce dernier choisit directement dans leurs catalogues, les produits qu’il souhaite référencer lui-même, et mettre à disposition de ses clients, que ce soit en fonction de marques ou de verticales. Mieux, il n’aura pas à prendre en charge le stockage et la livraison des produits en profitant du service de dropshipping que ces grossistes proposent. L’objectif n’est vraiment pas de se limiter à la vente transactionnelle, mais de profiter du temps dégagé pour les commerciaux grâce à la vente en ligne pour proposer du service additionnel.

« My Digital Platform est une offre complète intégrant le front et le back-office, et qui s’adresse autant à un revendeur traditionnel qu’à un VAR, intégrateur voire à un MSP »

LEADS ET FORMATION

« Nous maîtrisons la mécanique de la transition numérique des revendeurs, mais nous traitons chaque cas de façon particulière avec une analyse en amont des besoins, et une plate-forme propre à chacun de nos clients », insiste Lionel Vargel. Le scope de My Digital Spirit ne s’arrête pas là car il cible le revendeur sur l’ensemble de son activité. Ainsi, grâce à ses forces commerciales, l’agence réalise des prestations de marketing digital assorties, par exemple, de campagnes de leads, de production de contenu, ou bien d’optimisation du référencement du revendeur sur les moteurs de recherche. « Acquérir un client est un processus très lent, surtout si on évoque les MSP. L’apport de leads est un levier précieux pour les revendeurs, et notre rôle se substitue à celui de marques qui n’ont pas placé la génération de leads au coeur de la relation avec leurs partenaires. » Dans ce même esprit, My Digital Spirit donne la possibilité aux revendeurs de mieux exploiter le programme Partenaires des marques qu’ils commercialisent, facilitant ainsi le passage à des échelons supérieurs de partenariat avec, à la clé, une amélioration des marges arrière. Tous ces services entraînent des changements profonds dans la stratégie du revendeur, ce qui influe bien entendu sur les équipes commerciales. « Nous accompagnons cette évolution sur le long terme par la formation et la montée en compétences des commerciaux. » Avec, dans certains cas, la possibilité pour les revendeurs de disposer d’une force de vente dans leurs locaux, mais qui reste salariée de My Digital Spirit, à l’image de ce que réalisent les grandes marques chez leurs distributeurs.