Enreach impose sa marque sur l’UCAAS

Plus d’un an après le rachat, parmi d’autres, de Centile, Enreach est devenu l’un des leaders des communications unifiées en Europe. Un nouveau palier pour un groupe animé de fortes ambitions.

Sur le même sujet
Fév 2021
Par Vincent Verhaeghe

Le marché des comms unifiées aiguise les appétits, et son accélération a provoqué une vague de consolidation inédite. À ce jeu, le néerlandais Enreach marque des points depuis deux ans par une politique déterminée de croissance externe. On trouve notamment dans le giron du groupe, le spécialiste français de l’UCaaS : Centile. Depuis le 14 janvier 2021, la marque est devenue Enreach SAS, Bertrand Pourcelot prenant la direction générale de la structure Enreach for Service Providers. Grâce à cette croissance accélérée, le groupe réalise un C. A. de 180 M€ pour 950 collaborateurs environ, et affirme sa présence dans une dizaine de pays. « Un de nos atouts est d’agir en tant que véritable acteur européen face à des groupes, pour la plupart, anglo-saxons. C’est un avantage quand on opère sur un marché aussi stratégique que celui des comms unifiées face à de nombreuses problématiques liées à la sécurité », explique Bertrand Pourcelot. Enreach est en effet confronté à des concurrents de poids aux stratégies souvent agressives, et doit agir vite tout en manifestant un pragmatisme certain. « Les rachats que nous effectuons poursuivent deux objectifs : à la fois récupérer des parts de marché via des bases de clients existantes, et ajouter des briques fonctionnelles à notre offre pour posséder la plate-forme la plus complète possible. » C’est ce qui s’est passé en septembre 2020 lorsque le groupe néerlandais a récupéré les actifs de HeroBase, spécialiste danois du centre d’appels.

« MSP ou revendeur traditionnel, tout partenaire trouve chez nous un guichet unique pour la brique UCaaS »

Bertrand Pourcelot, Head of International Sales & Marketing Enreach

TROIS PILIERS D’UNIFICATION

La croissance s’articule autour de trois axes. Le premier, appelé Identity, est justement, de bien identifier la marque en la regroupant sous la bannière Enreach, ce qui est donc déjà le cas pour Centile. Le deuxième axe, nommé Harmony, propose un objectif similaire, mais au niveau des produits eux-mêmes, avec des interfaces unifiées pour les utilisateurs, aussi bien sur les parties desktops que mobiles. Le troisième axe désigné Infinity est le plus complexe car il doit unifier les nombreuses solutions de la constellation Enreach, mais au niveau du back-end. De plus, il nécessite, notamment, le développement de nouvelles passerelles fonctionnelles entre les briques. « Tout cela avec évidemment un accompagnement des partenaires, puisque nous restons dans un modèle entièrement indirect. Nous leur proposerons aussi un nouveau portail ainsi que des formations inédites pour qu’ils montent en compétence sur les fonctionnalités que nous ajoutons », insiste Bertrand Pourcelot. Enreach mise aussi sur une approche verticale de son offre avec des partenaires spécialisés. L’offre est accessible en marque blanche et s’intègre par des API, des applications métier, comme c’est le cas chez l’éditeur montpelliérain Septeo qui développe et commercialise des solutions pour les offices notariés. « Tout partenaire, qu’il soit revendeur traditionnel ou MSP, trouvera dans notre catalogue un guichet unique pour toute la brique UCaaS, et fournira des services sur mesure à ses clients, tout en les faisant évoluer. » Quant à la distribution, elle reste dans la lignée de la stratégie de Centile en passant par des grossistes spécialisés tels Addista et OpenIP.

Etre un acteur européen constitue un avantage pour agir sur le marché des comms unifiées, où l’enjeu de la sécurité revêt de multiples aspects, affirme Bertrand Pourcelot, Head of International Sales & Marketing Enreach.