Portrait de Jean-Christophe Antoine

ALE fait le job pour le télétravail

Le premier confinement en 2020 a donné le coup d’envoi au télétravail. Son développement fait éclore des opportunités de business pour Alcatel-Lucent Enterprise (ALE) et son réseau de partenaires.

Sur le même sujet
Fév 2021
Par Thierry Bienfait

Par son ampleur, une telle bascule paraissait inimaginable. Depuis le premier confinement, près de la moitié des employés dans les sociétés de services ont basculé dans le télétravail à temps plein, et plus de 500 000 fonctionnaires de l’État oeuvrent totalement à domicile. Le phénomène a des chances de s’installer dans la durée. « On ne reviendra pas en arrière. Après la crise sanitaire, on ne travaillera plus jamais comme avant », estime notre confrère Brian Barrett, dans Wired. Bien évidemment, cela fait les affaires d’équipementiers comme Avaya, Cisco, Huawei et… Alcatel-Lucent Enterprise (ALE). La firme française a saisi la balleau bond. Le branle-bas de combat a commencé dès les premiers jours de l’épidémie. Le groupe s’est appuyé sur ses forces de vente en France, constituées de 100 commerciaux ALE qui se fondent sur un réseau de 1 500 partenaires grossistes et revendeurs intégrateurs. « En mars, le nombre de commandes pour nos offres adaptées au télétravail a été multiplié par cinq par rapport à ce que nous enregistrions auparavant durant une année complète, se réjouit Jean-Christophe Antoine, directeur Channel Distribution France d’ALE. En termes de chiffre d’affaires, cela s’est traduit par une augmentation de plus de 400 % sur les solutions de télétravail. »

Plateforme de communication collaborative
En période de crise sanitaire, les entreprises ont encore plus de raisons d’adopter une plate-forme de communication collaborative.

LES PARTENAIRES EN PROFITENT

Cette réussite bénéficie aussi aux partenaires, toujours placés au coeur de la stratégie d’ALE. Ils trouvent à son catalogue des outils en mode cloud adaptés aux usages du télétravail. Au rang des produits et services les plus demandés figurent la solution de collaboration Rainbow, l’offre de téléphone de bureau ou logiciel connectée à l’entreprise depuis la maison (IP Desktop Softphone), les casques Audio Aries ainsi que les solutions d’infrastructure LAN ou WiFi. En réponse aux enjeux dans l’évolution des infrastructures de communication et collaboratives, ces offres full cloud, on-premise ou hybrides intègrent des applications de téléphonie, mobilité, visioconférence, messagerie instantanée, partage de documents, ainsi que fonctionnalités de sécurité – un ensemble verticalisable en santé, service publique, transport, banque et assurance, etc. « Depuis mars 2020, Alcatel-Lucent Enterprise propose à ses partenaires de nombreux webinaires d’information ou de formation sur ses solutions, avec en outre des programmes commerciaux d’accompagnement comme Business Continuity¹ », indique Jean-Christophe Antoine. En plus de la vente de licences et de l’intégration des solutions ALE, les partenaires suivront leurs clients dans le changement vers le nomadisme avec des prestations de conseil, de personnalisation, d’intégration dans des applications métier, de formation ou d’exploitation à distance. « De tels services multiplient par deux ou trois le revenu moyen par affaire, assure le dirigeant qui ajoute que jamais une mutation digitale n’a été aussi rapide. Pour nous, c’est l’occasion de proposer un nouveau “go-to-market” aux partenaires, et de développer ensemble de nouvelles solutions. » Sur ce marché du télétravail, ALE entend tirer plus de 30 % de ses revenus en 2021 grâce à ses solutions et services Rainbow, OmniAccess Stellar et IP Desktop Softphone.