Travail en home office

Les technologies de l’information s’adaptent aux nouveaux modes de travail

Covid-19, télétravail, pénurie de composants et problèmes de transports maritimes, ces quinze derniers mois ont obligé les acteurs de l’IT à se montrer plus agiles chaque jour.

Sur le même sujet
Août 2021
Par Cécile Dard

Fléau, techno, boulot », une grande partie des salariés ont repris le chemin des entreprises depuis le 9 juin. La crise sanitaire a redistribué les cartes dans l’organisation du travail, et modifié les investissements dans les systèmes d’information. Le travail à distance s’est imposé à tous, créant des besoins auxquels les fournisseurs IT et leurs partenaires ont dû s’adapter dans l’urgence. Le retour au bureau sera progressif jusqu’en septembre selon le plan du gouvernement, mais on n’envisage pas un retour au travail à 100 %. Les entreprises, comme les salariés ont gouté aux saveurs du télétravail. Selon une étude Gartner d’avril 2021, plus d’un tiers des professionnels européens vont travailler à distance à plein temps, et 74 % des Français ne veulent pas revenir « comme avant » (sondage OpinionWay). Ainsi, les accords basés sur des solutions hétéroclites se multiplient. « Le modèle hybride doit prendre le dessus, le télétravail à 100 % est contre-productif, estime Éric Lallier, P.-D.G. de Lenovo. Un mode inédit de management fondé sur la confiance est nécessaire. Combiner le mode télétravail et présentiel constitue un combo gagnant, y compris chez Lenovo, avec au final, plus d’efficacité et de flexibilité pour les collaborateurs. » Un constat commun à tous. « J’appelle de mes voeux ‘‘un juste milieu’’ affirme Stéphane Padique, manager espace de travail numérique chez VMware.

Eric Lallier

« Le travail à distance et à plein temps est contreproductif, le modèle hybride doit prendre le dessus »

Éric Lallier, P.-D.G. de Lenovo

Dans un monde hybride, les employés seront plus libres d’organiser leur temps de travail. Nombreuses sont leurs fonctions qui nécessitent d’être là, physiquement, mais eux aussi pourront profiter du télétravail. » Pour Canon également, la situation se pérennisera et accélérera la digitalisation des processus des sociétés. « Plus de 80 % des salariés se sont initiés au télétravail, et les managers ont appris à manifester leur confiance à leur égard », souligne Didier Sejourné, responsable gamme produits chez Canon France. Chez Dell, Kristel Delnesse, manager des chefs de produits Postes clients pense que la coopération hybride augmentera pour s’adapter aux missions des salariés, tout comme les outils et l’organisation du travail. La manager s’interroge comme beaucoup : « Quel sera donc l’environnement de travail de demain ? Comment réorganiser les bureaux et les repenser pour améliorer le mode collaboratif sur site, afin qu’il soit plus fun, plus facile ? Nous avons tiré les leçons de notre expérience en télétravail pour nos partenaires ou clients, et adapté nos solutions aux besoins », souligne-telle. Dell travaille ainsi à l’optimisation des produits en ultramobilité. « Les ordinateurs sont orientés vidéoconférence et équipés des caméras en plus haute résolution, réduction du bruit, gestion de la luminosité, de la balance des blancs, des contre-jours et obturateur électromécanique automatique pour plus de confidentialité. Tout cela était déjà en cours mais ces projets ont été accélérés par la crise sanitaire, » confirme Kristel Delnesse, chez Dell. L’immersion dans le distanciel a été brutale et improvisée, entraînant des vagues d’achats de produits qui assurent la continuité des opérations. Pour beaucoup, il a fallu tout acheter. « Les utilisateurs ont d’abord pensé à l’écosystème, mais on ne peut pas poser le toit si on n’a pas les murs, ironise Fares Abdi, directeur channel de TP-Link. Il a fallu passer d’une box de loisirs à une box professionnelle, et équiper les télétravailleurs chez eux. Ainsi les offres e-retail et pro ont bien marché depuis le début de la pandémie pour couvrir les besoins urgents. Les gens n’étaient pas prêts. » Le spécialiste réseau et domotique chinois s’est vite adapté en créant un catalogue spécial Télétravail, reprenant ses thématiques dédiées : WiFi Mesh, routeurs 4G
et connectivité (adaptateurs).

portrait de Krisel Delnesse - Dell

« L’adaptation de nos solutions aux besoins inédits était déjà en cours, la crise sanitaire l’a accélérée »

Kristel Delnesse, manager des chefs de produits Postes clients, Dell

MODELER L’OFFRE ET LES SERVICES DANS L’URGENCE

Les fournisseurs ont ainsi accéléré les sorties attendues, repackagé les solutions sous un nouvel angle marketing, et ajouté des nouveautés au catalogue. « Nous sommes passés d’un PC par foyer, à un par utilisateur en 2021. Ainsi, de 265 millions de PC vendus par an, nous voici à un million par jour », rappelle David Gain, responsable PC Pro pour HP France. Une hausse de 55 % des ventes entre le premier trimestre 2020 et 2021 pour les PC de bureau, de portables et de stations de travail d’après IDC. Le format portable tire bien sûr la demande, comme le souligne Éric Lallier, chez Lenovo : « Les notebooks sont passés de 60 % à 80 % des ventes de PC. Nous étions prêts pour cette vague fulgurante avec nos gammes de produits. » Les ventes de notebook ont aussi explosé chez HP, passant de six PC sur dix vendus dans ce format avant la pandémie, à huit sur dix. « L’urgence et le temporaire se sont transformés en permanent, et nous avons accéléré nos solutions en hypermobilité avec des formats hybrides ultralégers, des services 5G et des outils collaboratifs », précise David Gain. HP met ainsi en avant la réduction de bruit, des claviers aux touches moins sonores, des caméras améliorées, la gestion de la lumière bleue, et étoffe la sécurité de ses solutions en situation de télétravail. Chez Dell, on accélère la sortie de nouveaux écrans de visioconférence certifiés Teams, ainsi que les solutions de gestion audiovisuelle, les sacoches green, webcams, casques, claviers, souris sans fil… Les plus réactifs étendent leurs gammes d’accessoires pour prendre le train en marche, à l’image de Dynabook qui ajoute à son offre un tout premier casque audio, des trépieds, batteries, trolleys, dockings ou kickstands : « Nous avons développé une gamme d’ordinateurs nomades pour répondre aux défis organisationnels des collaborateurs et de leurs employeurs », précise Vincent Leroy, directeur marketing de Dynabook.

Portrait de Stephane Padique - VMware

« Dans un monde hybride, les salariés seront plus libres d’organiser leur temps de travail, mais j’appelle de mes voeux ‘‘un juste milieu’’ »

Stéphane Padique, manager Espace de travail numérique, VMware

Côté impression et dématérialisation, tout est également en ordre de marche pour s’adapter au télétravail. Les marques proposent des équipements d’impression encore plus compacts pour accompagner les salariés qui naviguent entre leur domicile et les bureaux. « Nous aidons à maintenir la continuité entre l’entreprise et la maison pour répondre au besoin de flexibilité des salariés, explique Karl Trouillon, Cloud Services & Demand Generation, chez Lexmark. Nous devons offrir aux utilisateurs la même expérience chez eux avec plus de fonctions avancées dans les équipements. La connexion au cloud permet de travailler en mode collaboratif et assure une continuité opérationnelle primordial. » Les besoins d’impression sont, eux, variables d’une entreprise à l’autre, d’un salarié à l’autre, allant d’une machine pour trois, à une imprimante pour 20 personnes. Et la flexibilité des bureaux change la donne. En 2020, la consommation d’impression a baissé en France avec la fermeture des bureaux et l’arrivée d’un second écran chez soi qui parfois remplace l’édition. « Une forte demande s’affirme pour les outils de numérisation et des pics de manifestent pour les bons de livraison, les documents douaniers… », rappelle Karl Trouillon, chez Lexmark. La sécurité est également devenue un enjeu majeur pour les clients face à la numérisation croissante. « Les entreprises ont besoin de continuer à fonctionner en travaillant avec des documents dématérialisés qui transitent entre les salariés. Nous avions les bons outils que nous avons repackagés et remarketés pour le télétravail, afin de fournir aux entreprises les solutions pour accompagner leurs salariés avec des équipements qui répondent à leurs critères de sécurité et de contrôles », souligne Didier Sejourné, chez Canon.

Portrait de David Gain - HP

« Nous sommes arrivés à un million de PC vendus par jour, contre 265 millions sur une année, auparavant »

David Gain, responsable PC Pro, HP France

DE NOUVEAUX SERVICES ADAPTÉS AU TÉLÉTRAVAIL

Au-delà des produits, le modèle d’affaires proposé aux partenaires a évolué lui aussi avec l’accélération de la tendance as a Service ou du modèle MSP pour gérer les entreprises et leurs salariés en télétravail. Dell a ainsi lancé, en mai 2021, son Project Apex qui façonne son modèle en consommation as a Service, pour offrir plus de souplesse aux composants de l’infrastructure. Lenovo ajoute, de son côté, les services de ses partenaires en mode MSP sur son portail, depuis deux mois, pour inciter ses revendeurs à se transformer. « Le contexte a accéléré la transformation des revendeurs en MSP, et le télétravail qui perdure renforce la tendance, assure Éric Lallier, P.-D.G. de Lenovo. Nous le souhaitions depuis longtemps, mais il reste encore à faire. On compte davantage de demandes, il faut des solutions simples à mettre en avant. » De nombreux services dédiés au mode télétravail ou hybride ont vu le jour. Exemple : chez HP, Lexmark ou bien Lenovo, on propose la livraison et la maintenance chez les collaborateurs. Des services de monitoring davantage avancés ont également été mis en place pour les partenaires comme Autopilot chez Lenovo, Support Assist chez Dell, ActivCare chez HP ou Cloud Fleet chez Lexmark. Lenovo s’est parallèlement ouvert au leaseback afin de libérer de la trésorerie pour les entreprises pendant cette crise.

portrait de Didier Sejourne - Canon

« Nos outils repackagés et remarketés pour le télétravail répondent aux critères de sécurité et de contrôles »

Didier Sejourné, responsable gamme produits, Canon France

ADAPTER LA DEMANDE À L’OFFRE POUR COMBATTRE LA PÉNURIE
Après une année 2020 exceptionnelle en ventes d’ordinateurs, le soufflé retombe au fur et à mesure que les composants se raréfient. La pénurie de semiconducteurs perturbe la production, et Lenovo, HP ou Dell ont vu, en mai 2021, leurs cours chuter malgré des résultats records. « Les délais de livraison se sont allongés, et il faudra être patient, au moins jusqu’à fin 2021 », prévient Éric Lallier, chez Lenovo. De son côté, HP mise sur ses partenaires pour s’adapter : « Jongler entre les configurations ou les besoins, faire preuve d’imagination, adapter la demande à l’offre, explique David Gain, les revendeurs ont joué le jeu et ont aidé à compenser la pénurie. Beaucoup de partenaires possèdent des services de stock tampon, voilà l’avantage de s’appuyer sur le réseau de distribution. » Pour IDC, les pénuries s’atténueront d’ici à la fin du troisième trimestre 2021, et les perspectives à cinq ans sont positives. Les prévisions font état d’un regain de croissance en 2021, à +18,1 % contre +13 % en 2020. En attendant, « il faut surtout gérer les pénalités de retard avec les problèmes de livraison énormes pour la rentrée, confie Vincent Leroy, chez Dynabook. Un PC portable vaudra de l’or jusqu’à la fin de l’année ! »

DU TÉLÉTRAVAIL AU MODE HYBRIDE
Ni tout-bureau, ni tout-domicile, l’organisation du travail évolue vers l’hybridité. « En Europe, où le télétravail était peu utilisé, la crise a non seulement prouvé qu’il était envisageable, mais aussi qu’il deviendra le future@work, assure Stéphane Padique, chez VMware. Voilà qui ouvre des perspectives pour les salariés et les entreprises en termes de recrutement. » D’après le rapport The New Remote Work Era publié par VMware et Vanson Bourne en juillet 2020, pour 66 % des Français, les entreprises ont pris la mesure des avantages du télétravail, et ne pourront pas faire marche arrière. Les DRH plébiscitent cette posture : près de 9 sur 10 jugent que la performance a été préservée avec le télétravail (étude OpinionWay pour Microsoft France, avril 2021). Et 46 % des RH estime qu’il serait bénéfique pour leur société d’étendre le potentiel du travail à distance. Pour autant, le lien social reste un ingrédient majeur au bien-être des salariés. Et la majorité des RH (65 %) cite l’ambiance entre collègues comme principal levier de bonheur au travail. Résultat, 78 % des talents plébiscitent un modèle hybride selon l’étude Cadremploi et Boston Consulting Group, 63 % des interviewés désirent ainsi bénéficier d’un maximum de deux jours de télétravail par semaine.