Wallix gestion des privilèges

Wallix à la pointe de la gestion des accès à privilèges

L’expert français de la gestion des accès à privilèges a acquis une dimension de leader du marché, grâce à une offre renforcée de solutions à forte valeur ajoutée. Sa stratégie de croissance concilie souveraineté numérique et développement à l’international.

Sur le même sujet
Déc 2022
Par Thierry Bienfait

Comme tous les autres professionnels de la cybersécurité, Wallix a le vent en poupe ! Ce marché de l’IT est en effet l’un des rares à connaître une croissance continue et fort lucrative depuis des années.

L’évolution constante des menaces, des devices et des usages pousse les organisations, entreprises, administrations et particuliers à investir régulièrement dans des solutions pour répondre aux attaques. En 2021, le C.A. généré par ce secteur a enregistré une hausse de 11 %, dépassant les 130 Mds $, selon une étude du cabinet Precise Security. 

L’enjeu est non seulement économique, mais aussi géopolitique, stratégique et démocratique. À une époque où les questions de souveraineté numérique s’imposent d’elles-mêmes, le sujet est devenu prioritaire, contribuant notamment à la naissance de l’Anssi, de l’entité Cybermalveillance.gouv.fr ou du Campus Cyber.

Année après année, les conférences au FIC ou aux Assises de la sécurité évoquent « le besoin de structures françaises autonomes en cybersécurité capables d’anticiper les menaces ; la nécessité impérieuse de confier les données critiques à des fleurons français ; les systèmes informatiques, tant matériels que logiciels, exempts de toute infrastructure étrangère susceptibles d’en compromettre l’intégrité ».

Une société telle que Wallix réunit, sans nul doute, les qualités requises pour être un acteur structurant de la filière cyber française et un fer de lance de la construction d’un monde numérique de confiance. L’éditeur de logiciels de cybersécurité spécialisé dans la sécurisation des accès et des identités a ainsi fait de la souveraineté numérique l’un de ses combats.

Fondée par le charismatique Jean-Noël de Galzain, la société déploie depuis 2003 ses solutions de protection des identités et des accès aux infrastructures informatiques, aux applications et aux données. Elle enregistre rapidement de bons résultats, avec des croissances à deux chiffres. Pour étendre son savoir-faire dans l’Hexagone puis à l’international, elle multiplie très tôt les acquisitions. De fait, le groupe gagne régulièrement des parts de marché en France ainsi que dans le reste de l’Europe et peut proposer un catalogue de solutions élargi. En 2018, Wallix lance son plan stratégique Ambition 2021, et investit massivement afin de disposer d’une offre exhaustive en matière de privileged access management (PAM) ou gestion des accès à privilèges.

Toutes ses technologies en une solution unique

Capable de répondre à toutes les menaces, son portfolio de solutions PAM est élargi à des produits tels que Wallix Bastion, Wallix BestSafe, Wallix Trustelem, Bastion for Cloud, Wallix Inside ou encore Wallix PAM4ALL. Lancé en 2022, ce dernier se définit comme « une approche fédérée de l’ensemble de l’offre Wallix » et réunit toutes les technologies de l’éditeur en une seule solution. Parallèlement, l’entreprise densifie son implantation géographique, avec des bureaux en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie, aux Émirats Arabes Unis, dans les pays nordiques, et même aux États-Unis et au Canada. Une expansion internationale pour laquelle le groupe s’est notamment associé à TD Synnex, Arrow Electronics ou IT2Trust. Trois ans plus tard, l’éditeur annonce le nouveau plan Unicorn 2025, et son ambition d’atteindre en quatre ans 100 M€ de C.A., et 15 % de marge opérationnelle.

Portrait de Jean-Noel de Galzain - Wallix

« Wallix est engagé dans la construction d’un espace numérique de confiance où les technologies cyber sont faciles à mettre en œuvre »

Jean-Noël de Galzain, fondateur et président de Wallix

« PAM pour tous »

Ses atouts ne manquent pas. En premier lieu, son expertise du PAM et sa vision stratégique du « PAM pour tous » lui valent d’être l’un des leaders du marché. « Avec notre vision du “PAM pour tous”, nous apportons des solutions destinées à sécuriser tous les accès numériques, que ce soient des utilisateurs, des objets connectés et des systèmes industriels, explique Jean-Noël de Galzain.

Voilà une formidable opportunité pour Wallix de changer d’échelle et de devenir un acteur de tout premier plan dans la sécurisation de la mutation digitale. » Autre avantage déterminant, la société dispose de finances suffisamment saines pour lui assurer une trajectoire de croissance majoritairement organique. Avec le plan Unicorn 2025, elle anticipe des investissements autofinancés de l’ordre de 10 M€ au total, destinés essentiellement à l’innovation et à la R&D produits, ainsi qu’à l’expansion des activités de marketing et de ventes.

De plus, à l’international, le groupe veut consolider son leadership européen et asseoir son développement aux États-Unis, en capitalisant sur son accord de distribution avec Arrow Electronics qui lui donne accès à plus de 1 000 revendeurs et intégrateurs adressant des millions de clients outre-Atlantique.

Dès son origine, le développement et la mobilisation d’un puissant réseau de partenaires ont constitué le troisième pilier de sa croissance. Cet écosystème de la cybersécurité regroupe à présent quelque 300 partenaires revendeurs et distributeurs grâce auxquels 80 % du marché mondial est couvert.

Avec les grands comptes, l’approche est toutefois différente. Wallix a opté pour une gestion par une équipe interne dédiée fournissant un rôle d’expert cyber sur le terrain aux côtés de grands intégrateurs. L’entreprise a par ailleurs noué des liens étroits avec des acteurs technologiques comme Atos, Qualys, Red Hat, WatchGuard, des laboratoires de recherche ou des intégrateurs de solutions métier. « En quelques années, nous sommes devenus incontournables dans la cybersécurité : désignés “Overall Leader” par le cabinet d’analystes KuppingerCole ; et qualifiés de “Leader” dans le Magic Quadrant 2022 du Gartner, grâce en particulier à une présence mondiale s’appuyant sur un solide écosystème de partenaires revendeurs intégrateurs formés et certifiés, se réjouit le P.-D.G. du groupe.

Nous disposons ainsi d’atouts technologiques et stratégiques majeurs pour poursuivre notre croissance et contribuer à l’émergence d’une offre souveraine de cybersécurité en Europe. » Labellisé CSPN (certification de sécurité de premier niveau) par l’Anssi, Wallix revendique près de 2 000 clients équipés de ses solutions, ce qui lui a valu d’afficher un C.A. de 23,1 M€ en 2021. L’éditeur est coté sur Euronext et inscrit au Tech 40. Il est membre du Clusif et fondateur du groupement Hexatrust.

Dates clés

2003 Création d’IF Research, maison mère de Wallix
2006 Wallix développe en open source le proxy SSH
2007 La société se dote d’un département de R&D
2007 à 2018 Plusieurs levées de fonds sont lancées
2015 IF Research devient Wallix Group et s’introduit en Bourse
2016 Wallix déploie un programme d’alliances avec des partenaires technologiques (Dell, IBM, Oracle, etc.)
2016 Wallix rachète MLstate et s’empare de sa solution de communication en mode SaaS PEPS
2018 La société ouvre des bureaux à Munich et à Boston
2019 Wallix rachète le français Trustelem et l’espagnol Simarks

L’avis du partenaire Orange Cyberdefense

C’est en 2017 qu’Orange Cyberdefense (OCD), la branche de l’opérateur historique spécialisée dans la sécurité des entreprises, a choisi de s’allier avec Wallix dans la gestion des accès à privilèges. « Ce partenariat nous a ouverts à de nouveaux cas d’usage », explique Frédéric Brouste, Head of Identity & Data Protection d’Orange Cyberdefense. Surtout, la filiale apprécie de travailler avec un acteur français de référence en matière de privileged access management.

« Cet éditeur compte parmi sa clientèle beaucoup d’administrations, d’organismes d’importance vitale et d’entreprises qui préfèrent avoir affaire à une société cyber franco-française. Et la demande s’accroît depuis l’adoption du plan France Relance. Mais nous traitons également des clients internationaux avec les solutions Wallix. » Question technique, celles-ci sont considérées par OCD comme simples à déployer. « Leurs offres répondent aux attentes des clients en termes de retour sur investissement », témoigne Frédéric Brouste. Face aux transformations continuelles des infrastructures, Orange Cyberdefense apprécie par ailleurs les efforts d’adaptation de Wallix et les échanges entre équipes pour faire évoluer les produits.