Siège de Maiano Informatique

Cybersécurité et proximité riment chez Maïano Informatique

Maïano Informatique défie sans complexe les acteurs majeurs de la cybersécurité. Forte d’un catalogue exhaustif conçu dans une perspective pédagogique, cette société compte pour beaucoup dans l’adoption des bonnes pratiques.

Sur le même sujet
Mar 2022
Par Pierre-Antoine Merlin, à Vaux-sur-Mer (Charente-Maritime).

Il est rare, dans le cadre de cette rubrique, de découvrir une entreprise en un lieu discret que l’on n’attendait pas. Encore plus singulier de constater de visu une équipe calme et motivée, attentive mais non fébrile, dotée de l’envie de faire, de progresser, de se comparer aux plus grands du secteur des services IT. Niché dans la banlieue royannaise, en retrait de la mer, difficile à trouver – même si on croit connaître la région –, Maïano Informatique est un secret bien gardé. Sauf pour le GPS. Souriant, accueillant et volubile, le fondateur et patron de l’entreprise qui porte son nom pousse les portes une à une. Celles de son groupe, bien sûr, mais aussi celles de son parcours, de ses activités. « Je viens de l’Éducation nationale où j’ai été professeur d’informatique et de génie civil, avant de me lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. » Une suite logique, donc, pour un manager qui a, de toute évidence, de l’énergie et de l’optimisme à revendre. Dans un premier temps, comme souvent avec les ESN, la société Maïano développe une activité de négoce. Mais peu à peu, les évolutions techniques, sociales et économiques favorisent la montée en puissance du numérique. Avec ce dernier, apparaissent les « progrès » de la cybercriminalité, et par voie de conséquence la nécessaire protection des actifs matériels et immatériels. Le tournant stratégique et tactique s’opère naturellement. Au fil des mois et des années, tout en suivant la demande des utilisateurs, l’activité de MSP (managed service provider), que Dominique Maïano tient à appeler « fournisseur de services managés », prend le pas sur le simple négoce. C’est en 2017 que la bascule s’opère. L’irruption de la pandémie conforte cette tendance, qui accroît encore le besoin de sécurité dans les lieux où se déploie l’activité : au bureau, chez soi ou en mobilité. Partout, en somme. Et Maïano Informatique y est fin prêt.

Portait de Jerome Bourdichon - Maiano Informatique

« La pertinence et la qualité de nos prestations sont garanties officiellement par la norme ISO 27005 »

Jérôme Bourdichon, responsable technique

SERVICES MANAGÉS EN TEMPS RÉEL

L’avantage lorsque l’on visite une entreprise du numérique en région, c’est que le travail en équipe se déroule sous vos yeux. Sans préparation. C’est un jour ordinaire. On est loin de Montand et Signoret visitant les usines soviétiques… ici, en Charente- Maritime, dans un espace à peine plus grand qu’une maison cossue dans une ville de province, les équipes de Maïano Informatique sont à l’oeuvre. Exemple. La salle des services managés, la plus impressionnante du bâtiment sans doute, occupe plusieurs collaborateurs, casque sur l’oreille et yeux rivés à l’écran, pour surveiller en temps réel que tout se passe bien chez les clients. Que l’ensemble des indicateurs sont normaux. Au mur figurent les situations nominales, comme on dit dans l’armée, mais aussi celles qui posent problème, et celles qui cette fois imposent une action rapide. Ces rapports d’activité permanents sont matérialisés par des couleurs différenciées (voir photo ci-dessus). « C’est le centre névralgique de notre métier ; là où se déroule concrètement, jour après jour, notre raison d’être et notre activité, explique Dominique Maïano. On agit à l’image d’une régie ou d’une tour de contrôle. Sachant que notre vocation demeure, pour le moment, essentiellement régionale. À 80 %, notre zone d’intervention va de La Rochelle à la frontière espagnole : elle couvre la Nouvelle-Aquitaine. Les 20 % restants concernent des clients situés dans le reste de la France. » Selon le fondateur de l’entreprise, travailler dans le Sud-Ouest constitue déjà un élément différenciateur. « Ici, nous atteignons un niveau et une qualité de vie très compétitifs. C’est la même chose pour les tarifs. De plus, la part du travail réalisable à distance atteignant 90 %, le besoin de sécurité augmente. Voilà un domaine où entretenir une relation non seulement de disponibilité, mais aussi de proximité avec les clients, est crucial. Enfin, nous menons régulièrement avec le client et chez lui, une ‘‘quarterly review business’’. On passe en revue ce qui va, ce qui ne va pas, ce qui pourrait aller mieux… et ce que nous préconisons. » Dans une entreprise à taille humaine, les processus de décision sont cours et les équipes se parlent. Il ne peut en être autrement. La mission dévolue à Jérôme Bourdichon, responsable technique, témoigne par conséquent de cet impératif, générateur de temps et de productivité pour tous, tant en interne qu’en externe.

Portrait de Dominique Maïano

« Convaincre le client, bien sûr, mais en s’adaptant à sa manière d’agir. Rester à son écoute, quel qu’il soit. »

Dominique Maïano, fondateur et gérant de Maïano Informatique

TECHNIQUE ET PÉDAGOGIE DE TERRAIN

« D’abord, la norme ISO 27005 qui certifie nos prestations, garantit de façon officielle leur pertinence et leur qualité. Ensuite, j’établis un lien entre la technique et le commercial, car tout fonctionne en symbiose s’il l’on veut être efficaces. Le commercial ne peut se détacher du technique. » Selon Jérôme Bourdichon, cette volonté de travailler au plus près du terrain s’incarne dans une réalité : celle du parc installé chez le client. C’est de là qu’il faut partir pour agir, y compris et surtout dans les projets de migration. « Ainsi, nous consacrons du temps à expliquer à l’utilisateur de nos solutions pourquoi et comment il faut évoluer. On lui propose des formations, des outils… » Autant de démarches qui, là encore, complètent la surveillance constante effectuée dans la salle des services managés. Important aussi : l’aspect humain et même mental. Pour mener à bien des actions à forte connotation didactique et pédagogique, « il faut rester à l’écoute du client, quel qu’il soit. Le convaincre, bien sûr, mais tout en s’adaptant à sa manière de faire. » Rester ferme et souple à la fois pour obtenir des résultats, s’assurer que l’offre de la société correspond toujours à la demande du client, c’est tout l’enjeu de cette entreprise. Et la clé pour progresser conjointement avec son environnement.

SAVOIR RECRUTER POUR FAIRE ÉVOLUER

Au courant des dernières méthodes, des plus récents procédés, à l’affût des retours clients, Jérôme Bourdichon analyse et interprète une somme colossale d’informations, remontant du terrain, et constituée par ses soins en veille technologique et d’usage. Une telle approche globale des processus de cybersécurité nécessite à la fois de la rationalité et de l’initiative. Et ce, quel que soit le niveau, donc sans oublier les services administratifs et comptables. C’est ce qu’explique avec un calme apparent Julie Mohr, la directrice administrative et financière du groupe. « Essentiellement, je m’occupe de la comptabilité et de la trésorerie en particulier. C’est une tâche quotidienne. Mais j’assume aussi une fonction plus directement axée sur la gestion des ressources humaines. En effet, les collaborateurs établissent leur temps de travail. Il faut y être attentif, pour ce qui concerne notamment le calcul des heures supplémentaires. »

Portait de Julie Mohr - Maiano Informatique

« Les collaborateurs établissent leur temps de travail. Et calculer les heures supplémentaires nécessite vigilance »

Julie Mohr, directrice administrative et financière

LA RENTABILITÉ D’ABORD

Dans un domaine aussi crucial que la cybersécurité, et compte tenu des aléas inévitables dans les situations respectives que peuvent éprouver les clients, le profil des journées est soumis à la responsabilité et à la disponibilité des équipes. La DAF doit non seulement tenir les comptes, mais veiller à l’équité des traitements individuels. Cette tâche – difficile et délicate – s’accompagne d’une vision complète des RH. Julie Mohr et Dominique Maïano évoquent à l’unisson la volonté d’établir, aussi finement que possible, les appétences et les compétences de l’entreprise, les profils à recruter, les desiderata des uns et des autres. Les réflexions et décisions sont prises en s’aidant de tableaux de bord pour disposer d’une base réelle sur l’historique, la situation et la prospective de l’entreprise, dans sa globalité comme dans ses éléments constitutifs : la rentabilité, par exemple, qui est un paramètre essentiel. La capacité à visualiser l’état des lieux et la feuille de route est un outil précieux. D’où l’intérêt de la salle intitulée Équipe projets. Dans cet espace figurent des tableaux où l’emploi du temps de chaque employé est visualisé, adapté en permanence en fonction de l’objectif poursuivi et de la tâche à accomplir (voir photo p. précédente). Dominique Maïano fonctionne-t-il sur la confiance, ou bien se comportet- il comme un manager contrôlant ? « La confiance n’empêche pas le contrôle, estime-t-il spontanément – et habilement. Avant d’ajouter : Mon principe d’action est simple, il faut s’entourer de gens meilleurs que vous. Sinon, il n’y a pas d’émulation, on ne progresse pas. À l’arrivée, s’entourer de gens moins bons est un mauvais calcul. » Chez Maïano Informatique, le fonctionnement de tous repose sur l’organisation de chacun.

ZOOM SUR MAÏANO INFORMATIQUE
Métier principal : fournisseur de services managés dans le secteur de la cybersécurité
Entreprises clientes : TPE, PME et quelques grands comptes, notamment du secteur médical et experts-comptables
Nombre de sauvegardes managées : environ 30 000 par mois
C.A. : 2,2 M€ (dernier exercice connu)
Résultat net : bénéficiaire
Nombre d’employés : une vingtaine
Date de création : 2002
Fondateur et principal dirigeant : Dominique Maïano
Siège social : Vaux-sur-Mer (Charente-Maritime)
Nombre d’actions proactives effectuées : environ 45 000 par mois