portrait de Florence Ropion

Trois conseils pour accompagner ses clients à l’ère du Big Data

L’avantage concurrentiel dépend de la capacité à transformer les données en informations exploitables. Elles sont la clé de la réussite : d’où l’importance d’optimiser leur gestion au profit des entreprises.

Sur le même sujet
Août 2021
Par Florence Ropion, VP Channel, Dell Technologies

Moins de 0,5 % des données sont analysées. Les entreprises sont ainsi confrontées à une déferlante de dark data. Les données collectées progressent à un rythme tel que les entreprises ne sont pas en mesure d’exploiter ce trésor. D’ailleurs, selon une étude de Forrester menée en 2019, plus d’un tiers des décideurs informatiques considèrent que la collecte, la gestion et la gouvernance des données constituent l’un de leurs plus grands défis. Si les entreprises doivent gérer de multiples projets, il leur faut les prioriser. C’est ici que le channel intervient. Il peut aider les clients à entrer dans leur avenir numérique en proposant des services de conseil essentiels à leur activité, et prioriser leurs investissements. En se recentrant, et en s’engageant à relever trois défis stratégiques, les entreprises accélèrent le cycle d’innovation et se démarquent de leurs concurrents.

ADAPTER LA GESTION DE SES DONNÉES

Selon Gartner, d’ici à 2025, environ 75 % des données produites par les entreprises seront créées et stockées en périphérie. Pour les revendeurs IT cherchant à accompagner les fournisseurs vers des environnements numériques agiles, il sera essentiel de comprendre les limitations de l’infrastructure. En parallèle, les dark data connaissent en effet une croissance fulgurante. Entre 2019 et 2024, les données non structurées stockées (en tant que fichier ou objet) au sein des entreprises devraient tripler. Les revendeurs IT ont la possibilité d’aider les fournisseurs à faire face au volume colossal de données, en transformant cette gestion par quelques mesures cruciales. Tout d’abord, commencer par préparer les données métier. C’est possible en nettoyant et en normalisant les informations pour corriger les inexactitudes, mais aussi en synchronisant et en créant une vue unique, afin que les équipes trouvent des ensembles d’information de haute qualité. Ensuite, les data engineers et autres data scientists doivent accéder aux outils qui leur offriront de précieuses informations métier.

AIDER LES FOURNISSEURS À TRANSCENDER LA NOUVEAUTÉ

Selon Gartner, moins de 10 % des données d’entreprise étaient créées et traitées en dehors des datas centers ou du cloud, en 2019. Ce taux dépassera les 50 %, d’ici à fin 2021. À l’avenir, la plupart des informations sera générée à la périphérie pour être traitée en temps réel. Cela sera le cas avec les véhicules autonomes, les villes intelligentes et la télémédecine. Pour guider les fournisseurs au fil de cette évolution, les revendeurs auront besoin de connaissances sectorielles et spécialisées, car 80 % voire la totalité de l’infrastructure périphérique IT est déployée via le channel.

AIGUISER LA CURIOSITÉ DES FOURNISSEURS

Pour maximiser la valeur des données métier, il faut investir dans l’innovation. Pourtant, ces tâches ne totalisent que 22 % du temps de travail des équipes de gestion des données, selon Gartner. En définissant les attentes en amont, les partenaires revendeurs auront plus de chances de voir leur fournisseur prospérer. Une fois ces trois défis surmontés, les fournisseurs pourront suivre les tendances. Avec une infrastructure appropriée, une solide stratégie de gestion des données et du personnel qualifié, chaque organisation peut réussir. À une condition : pour exploiter le potentiel de ses données, la société doit avoir à coeur d’innover à tous les niveaux.

BIO EXPRESS
Dynamique, enjouée, accessible, Florence Ropion travaille chez Dell Technologies depuis une quinzaine d’années. Elle a occupé de nombreux postes à responsabilité, aussi bien en France qu’en Europe du sud. Cette spécialiste des ventes, du channel, de l’OEM et du marketing (entre autres) a participé à la création du Channel de Dell en 2008. Une révolution culturelle à l’époque…