Siege de Sharp - Osaka

Sharp, taillé pour la technologie de pointe

Après la catastrophe, la renaissance. Refusant d’abdiquer à l’issue d’une longue et profonde crise financière, la firme japonaise a renoué avec les profits. Dans le B2B, elle tient son rang en multipliant les innovations et en misant sur le channel.

Sur le même sujet
Juil 2021
Par Thierry Bienfait

Sharp a déjoué les pronostics pessimistes sur son avenir. Tout comme les autres conglomérats japonais de la hightech, le groupe vit une période catastrophique au début des années 2010, enchaînant les exercices fiscaux dans le rouge. La baisse de son activité dans les dalles LCD, en particulier, lui aurait ainsi fait perdre près de 10 Mds $ en 2012. Même déconvenue dans l’électronique grand public, qui le conduit à cesser de vendre ses télés dans plusieurs pays. En 2011, la cession de son siège social à Osaka est même envisagée. Les pires performances de son siècle d’histoire, après des années très profitables. Pour éviter de disparaître, la firme consolide ses finances, rembourse les banques, cède ses divisions défaillantes, licencie, change de P.-D.G. en 2016, fait alliance avec le taiwanais Foxconn. Depuis, son futur n’est plus incertain. Car Sharp a, surtout, gardé la capacité de financer de nouveaux investissements afin d’éviter de se faire distancer par la concurrence. Devenu un vénérable centenaire, l’inventeur des écrans plats et de la calculatrice électronique, a dû consentir de gros sacrifices sans pour autant renier ses valeurs commerciales. Ainsi, l’entreprise considère l’innovation comme l’axe prioritaire de sa stratégie lorsqu’il s’agit de dégager des profits.

RÉSILIENCE NUMÉRIQUE

Ecran Sharp
Les efforts de Sharp visent à renforcer sa présence hors de l’empire du Soleil-Levant, son fief historique. Le marché européen représente près d’un tiers du C.A. du groupe à l’étranger.

Après avoir recouvré une marge de manoeuvre financière depuis son rachat par Foxconn, Sharp prouve en effet sa capacité à se réinventer dans ses activités B2B sur le marché du monitoring, du PC (avec sa marque Dynabook), des solutions documentaires et des systèmes d’encaissement, dont il est l’un des leaders mondiaux. Quatre solides piliers de sa croissance qui génèrent 50 % de son C.A. mondial. Le défi est important tant la concurrence fait rage sur ces segments qui ont vu, au fil des ans, des marques comme Dell, HP, LG Electronics, Samsung, Epson, Elo Touch Solutions, Toshiba et autres, lui disputer sa domination. La firme d’Osaka ne doute pas de sa capacité à innover pour conforter son avance technologique et créer de la valeur. Indiquant se consacrer à « améliorer le quotidien des gens en utilisant des technologies avancées, et à travers un engagement d’innovation, de qualité et de valeurs morales », elle croit dur comme fer à ce moteur de croissance.

AIGUISÉ POUR FACILITER LE QUOTIDIEN

Elle en apporte la preuve dès sa création, en 1912, au sein d’un modeste atelier de métallurgie qui produit des porte-mines mécaniques « Ever-Sharp Pencil » (crayon toujours bien taillé), d’où vient son nom. Puis elle se lance dans l’électronique, et se diversifie encore, à partir de 1957. Dans l’électroménager, elle produit des réfrigérateurs et se positionne peu à peu comme l’un des leaders mondiaux de l’électronique grand public. Avec 49 000 employés dans le monde dont plus de 8 000 chercheurs, la marque entend développer les performances de ses appareils pour en augmenter le confort d’utilisation. « Notre objectif est de créer des produits améliorant la vie des gens, au travail, à la maison et partout ailleurs, soulignent les porte-parole, dans un exercice de communication savamment orchestré. Nos solutions stimulent la productivité de nos clients, lesquels réduisent leurs coûts. Elles sont conçues pour aider les individus, les familles et les équipes en entreprise à se connecter facilement, à communiquer clairement et à libérer leur créativité comme jamais auparavant. » Également conscient des enjeux environnementaux, le fabricant développe des équipements économes en énergie. « Plus que la technologie elle-même, c’est la façon dont elle bonifie la vie de chacun qui nous stimule. »

Portrait de Magali Moreau

« La crise sanitaire a révélé le rôle déterminant des partenaires, avec le soutien de Sharp, pour répondre localement aux besoins des entreprises à un instant T »

Magali Moreau, directrice Marketing et Communication, Sharp Business Systems France

DES PARTENAIRES ÉTROITEMENT ASSOCIÉS À LA MARQUE

La devise de Sharp « Be original » s’applique autant aux particuliers qu’aux professionnels. À destination de ces derniers, la marque propose quelque 55 références d’imprimantes – incluant solutions logicielles et print services –, une vingtaine de systèmes d’affichage (LFD interactifs, murs d’image, digital signage, etc.), et une dizaine de modèles de TPV. Toutefois, la course à l’innovation ne fait pas tout chez Sharp. Autre élément réel et tangible de son éthique, la commercialisation et distribution de ses technologies ne se font pas au détriment des revendeurs. Le groupe veut avant tout se montrer digne de la confiance de ses partenaires. Et cela, pour une bonne raison : la société d’Osaka a compris que le channel était une clé de sa réussite, et que perdre sa confiance, c’est risquer le hors-jeu tôt ou tard. « Notre société entend se développer main dans la main avec ses revendeurs, en les accompagnant et en leur fournissant les moyens de dégager du profit, explique Magali Moreau, la directrice Marketing et Communication chez Sharp Business Systems France. Notre prospérité future est liée à celle de nos partenaires. » Les ventes sont d’ailleurs reparties. Sur son nouvel exercice, Sharp affiche un C.A. d’environ 108 M€ sur le secteur professionnel. Dans l’Hexagone, le réseau de distribution compte pour 55 % du C.A, et la filiale française table sur une croissance positive, à l’issue de l’exercice 2021. Tous les voyants sont au vert. Alors que le monde du hardware subit une guerre des prix implacable, ces bons chiffres ont de quoi impressionner. Signe de cette réussite, le réseau de distribution de Sharp en France pour ses activités B2B compte 160 partenaires revendeurs informaticiens et bureauticiens.

Mulitifonction Sharp MX-ED29

L’ergonomie et l’intuitivité de la multifonction MX-ED29 illustrent la volonté manifestée par Sharp de faciliter le quotidien des utilisateurs au travail.

DATES CLÉS
1912 Création d’un atelier de métallurgie à Tokyo, à l’origine de Sharp
1915 Invention du porte-mine Hayakawa, dont Sharp tire son nom
1925 Assemblage du premier poste de radio à cristaux fabriqué au Japon
1953 Début de la production des premiers téléviseurs fabriqués au Japon
1970 Hayakawa Electric Industry Co. Ltd. devient Sharp Corporation
1973 Lancement de la calculatrice de poche COS avec écran LCD
1988 Lancement du premier écran plat couleur LCD de 14 pouces
2011 Premier à intégrer une tablette tactile de 10,1 pouces sur une MFP
2016 Prise de capital par Foxconn à hauteur de 66 %
2019 Acquisition de la division PC de Toshiba, qui prend le nom de Dynabook

L’AVIS DU PARTENAIRE REPROLAND
Implanté dans l’est de la France, Reproland se lance, en 1991, dans la vente de matériel d’impression. Trente plus tard, cette entreprise de 30 salariés veut se spécialiser dans la dématérialisation du document. Partenaire de Sharp depuis le début 2000, Reproland a choisi ce fournisseur d’abord pour l’excellence de ses produits et leur innovation. « Nous avons jugé Sharp par la robustesse et la fiabilité de ses machines », explique Lionel Stantina, le dirigeant de Reproland, qui apprécie que Sharp favorise une distribution sélective qui « évite que les partenaires revendeurs se cannibalisent. » Par ailleurs, l’épaisseur du catalogue a permis à Reproland de compléter son offre en s’invitant sur le secteur des écrans tactiles interactifs. Enfin, le relationnel est considéré comme un point fort supplémentaire remarque Lionel Stantina : « Sharp noue des rapports de proximité très forts avec ses revendeurs. » Avec une grande réactivité à la clé. « Au-delà de la technologie, contacter rapidement le bon interlocuteur chez Sharp, fait la différence. »