Alison Webb - Vertiv

Les avantages de l’EDGE pour le channel

D’ici à 2025, le volume des données devrait augmenter de 61 %. Les réseaux décentralisés repoussent les limites pour répondre au besoin en applications avancées. La vente indirecte a tout à y gagner.

Sur le même sujet
Août 2020
Par Alison Webb, directrice channel, Vertiv

Selon une étude mondiale menée auprès de 800 industriels, portant sur une vision collaborative du futur des data centers, la migration vers la connectique de proximité, mieux connue sous le vocable edge computing, est en pleine expansion. Les participants disposant des sites edge (ou s’attendant à en posséder en 2025) estiment que le nombre de sites périphériques devrait augmenter de 226 % d’ici à 2025. C’est parfois le cas, les plus concernés étant les fournisseurs de solutions. Depuis des années, les revendeurs s’occupent en effet de sites de petite taille et de proximité, à l’image des sites edge que l’on déploie. Mais la différence se situerait plutôt au niveau de la complexité et de la connectivité requise. Pour que les partenaires de distribution tirent pleinement parti des avantages des sites edge, ils doivent mieux appréhender l’IoT et maîtriser tous les aspects des sites en question.

LES OPPORTUNITÉS POUR LA VENTE INDIRECTE

L’un des enjeux de ces réseaux distribués est de déployer et de gérer des ressources complexes et connectées dans des lieux dénués de personnel informatique. Les revendeurs peuvent apporter leur expertise dans ces domaines qui échappent à de nombreux décideurs. Par ailleurs, les outils à distance sont précieux car ils présentent une opportunité de croissance pour les revendeurs. Ils donnent accès aux équipements intrabande et hors bande, ce qui augmente la productivité du personnel tout en maintenant la disponibilité des systèmes critiques. Disposer de connexions à distance hors bande par des passerelles sécurisées (refroidissement, onduleurs, commutateurs KVM, processeurs de service et autres accessoires connectés par des ports USB et série), contribue à créer une approche unifiée. Celle-ci autorise un diagnostic et une reconfiguration plus rapides des équipements, afin de respecter les engagements en niveau de service, et de minimiser les temps d’arrêt.

« Appréhender l’IoT et maîtriser tous les aspects des techniques de proximité »

QUATRE INTÉRÊTS MAJEURS

Un provisionnement plus rapide
L’accès à plusieurs appareils par un seul commutateur – ou par une console unique – autorise leur provisionnement à partir d’un seul endroit en moins de temps qu’en traitant chaque appareil séparément. Cette pratique, courante dans les data centers, augmente la productivité lorsqu’elle est appliquée à des endroits décentralisés. Une gestion simplifiée L’accès à plusieurs appareils par des commutateurs ou des consoles simplifie la configuration, le pilotage, le dépannage et les tâches de maintenance de routine, comme les mises à jour logicielles.

Une réduction du délai moyen de réparation
Ces outils de gestion ont prouvé qu’ils améliorent l’efficacité du centre de données par une détection plus rapide des problèmes, et même une résolution à distance. Ces gains sont amplifiés lorsqu’ils sont appliqués à des sites distribués qui, sans accès distant, impliqueraient un temps de déplacement du technicien.

Une sécurité renforcée
Les nouveaux outils comprennent la prise en charge des lecteurs de cartes à puce ou carte d’accès commun, avec pour résultat une gestion centralisée de l’accès aux installations critiques.

La diminution des coûts d’exploitation
Un provisionnement plus rapide, une meilleure gestion et une réduction du temps de traitement se traduisent par la baisse des coûts, tout en libérant les ressources pour se concentrer sur des projets stratégiques. À l’arrivée, les techniques de proximité, nom francisé du edge, sont une manne potentielle de croissance et d’emploipour intégrateurs et MSP aguerris.

Bio Express

Alison Webb est une femme d’affaires doublée d’un manager hors pair. Une peuve qui en vaut bien une autre : elle a récemment reçu le prix Woman of the Channel décerné par le magazine Computer Reseller News. Auparavant chez StarTech et chez 3M, elle a travaillé essentiellement dans des fonctions et des responsabilités marketing. Sans oublier, lors de son parcours au sein de l’heureux détenteur du brevet du Post’It, l’organisation et le fonctionnement des réseaux sociaux pour le compte de l’entreprise.