Portrait de Arnaud Le Hung - Gigamon

Donner aux partenaires la visibilité sur les infrastructures de Cloud hybride

Les entreprises cherchent à lier les avantages des infras physiques à ceux du cloud privé. Le tout, afin de gagner en agilité et réactivité. La notion de visibilité dans le cloud, en particulier hybride, est une ardente obligation.

Sur le même sujet
Sep 2021
Par Arnaud Le Hung, Senior Channel Account Manager South Europe, Gigamon

La pandémie de Covid-19 a plongé le monde dans une situation d’incertitude, qui fragilise la capacité des sociétés à se projeter et à préparer l’avenir. Résultat, pour appréhender cette nouvelle réalité économique, elles ont dû accélérer radicalement le rythme de transformation. Le cloud s’est ainsi positionné comme une vraie tendance, car il offre de réelles perspectives de croissance. Il permet de se transformer rapidement, mais aussi de bénéficier de plus de flexibilité. Toutefois, cette année encore, les organisations sont en quête d’une modernisation de leurs infrastructures. Elles se tournent vers une approche hybride, associant les avantages des infrastructures physiques à ceux du cloud privé. Il incombe aux fournisseurs d’effectuer un vrai travail d’accompagnement auprès de leurs partenaires.

L’AVENIR EST À L’HYBRIDE

Choisir entre infrastructures physiques et informatique à la demande a été, pendant de nombreuses années, un véritable casse-tête. Selon Gartner, 88 % des entreprises souhaitent mettre en place une stratégie de migration vers le cloud, mais… 86 % de leur budget IT passe dans la maintenance de l’infrastructure existante. Pourquoi cela ? Parce qu’elles souhaitent se cloudifier mais aussi continuer à entretenir leurs infrastructures physiques. Chaque approche présente en effet ses avantages en matière de sécurité, conformité, souplesse, latence ou élasticité. Il ne fait aucun doute que l’adoption des infrastructures hybrides va se développer massivement dans les années à venir, et devenir la norme. Le principal défi sera dès lors d’assurer l’efficience conjointe de l’existant et du nouveau, le physique avec le numérique. Pour cela, il faut casser les barrières entre les équipes, et mettre en place une vraie cohabitation pour que cet ensemble fonctionne.

« La visibilité des données est l’un des principaux défis d’un environnement mixte »

ACCOMPAGNER LES PARTENAIRES VERS LE CLOUD

L’accélération du processus de mutation complexifie les infrastructures, et la plupart des entreprises se dirigent vers un modèle hybride. L’un des principaux défis dans un tel environnement est la visibilité des données en transit sur les plates-formes, applications et outils. En effet, cette visibilité contribue à réussir une mise en oeuvre hybride. Les fournisseurs doivent continuer d’accompagner leurs partenaires en les aidant à aborder ces problématiques. Voilà donc un vrai travail d’éducation et de formation à réaliser auprès des partenaires, pour les sensibiliser au cloud et à l’infra hybride. Les choses progressent. Désormais, les fournisseurs peuvent garantir à leurs partenaires la visibilité indispensable à la simplification et à la sécurisation de leurs réseaux cloud hybrides les plus complexes. De plus, les entreprises sécurisent leurs organisations en fournissant les données adéquates aux outils, afin d’éliminer les angles morts et détecter les menaces. Ces solutions assurent également une visibilité élastique qui permet d’évoluer sur plusieurs plates-formes ou au sein d’une seule d’entre elles. Par ailleurs, les sociétés font des économies sur les frais de déplacement des données. Et elles réduisent l’utilisation de la bande passante, comme celle du processeur. En développant de nouvelles solutions de visibilité et d’analyse des données en transit sur n’importe quel réseau cloud, les fournisseurs offrent donc des données réseau contextualisées et destinées aux outils de leurs partenaires. Forts de ces prestations, les fournisseurs ciblent de nouveaux interlocuteurs, par exemple, Nutanix ou VMware, revendeurs spécialisés dans la virtualisation. D’où un gain de temps et de productivité en perspective.

BIO EXPRESS
Arnaud Le Hung a suivi un cursus marketing surtout effectué à la Paris School of Business. Très tôt, il enchaîne les postes à responsabilité chez Juniper Networks, Ruckus ou encore HPE. Homme de défis, il aime aborder la complexité technique de l’offre, afin de la transformer en expérience marketing et commerciale. Ainsi, depuis 2018, chez Gigamon, il contribue à à développer l’approche channel du groupe.