Supervision d'un SI

La supervision : indispensable outil pour garantir l’activité du SI

Alors que l’hybridité, la gestion des infrastructures IT est un vrai défi en termes de sécurité, les moyens dédiés, de plus en plus portés par les MSP, contrent les menaces et assurent une continuité des services.

Sur le même sujet
Déc 2021
Par Benoît Huet

De la supervision à la surveillance en passant même par la gestion des actifs IT, toutes ces solutions ont été créées pour garantir un fonctionnement optimal du système d’information. Là où l’ITSM (IT service management) se focalise sur la gestion quotidienne des services IT grâce à un ensemble de méthodes, de moyens et de bonnes pratiques (bases ITIL), les outils RMM (remote monitoring & management) et de supervision consistent à surveiller et contrôler ce qui se passe dans le parc IT. Si ces outils, d’un point de vue technologique, agissent différemment, ils se rapprochent tout de même et se complètent. En voici quatre illustrations. ServiceNav, un outil de monitoring intelligent racheté par EasyVista, un spécialiste de l’ITSM. Comme mentionné par Florian Mattes, responsable produits à disparaître au profit d’une approche mono outil : « L’ ITSM va être connecté à l’outil de supervision pour fournir un diagnostic plus rapide. La corrélation des deux moyens prend tout son sens, par exemple, dans le cadre du risk management. » Cette intégration prendra du temps. Pour l’heure, la solution SaaS ServiceNav (édité par Coservit) se pose comme une météo des services IT. Et pour se différencier, cette offre intègre l’IA dans sa plateforme AIOps. C’est pour cette raison qu’elle anticipe l’arrivée des alertes et applique une maintenance préventive avant le déclenchement des mises en garde ; l’objectif étant de réduire le coût global de possession. De son côté, Atera mise, grâce à une nouvelle version de sa plate-forme, sur l’automatisation, notamment du patching pour tous les logiciels installés avec Chocolatey et Homebrew. Les usagers se fonderont sur les profils d’IT automation pour mettre à jour toutes leurs applications sur Windows et Mac. Atera s’engage aussi vers la découverte du réseau pour les groupes de travail permettant aux clients de scanner tous les réseaux, et d’obtenir une image complète assortie d’informations détaillées sur tous les périphériques. Parmi les nouveautés que cette mouture apporte, les API Atera ont été enrichies pour faciliter la création de dossiers d’appareils, et faciliter la gestion des comptes clients.

D’un point de vue technologique, les outils de surveillance et de contrôle, n’agissent pas de la même façon, mais ils se rapprochent pour se compléter

OUVERTS SUR L’IOT ET L’EDGE COMPUTING

Chez Paessler, si le coeur de métier reste la supervision, elle s’entend vers l’IoT grâce à la nouvelle brique Building Monitor. Selon Claire Kago, Sales & Business Development Manager France, cette offre cible aussi bien la surveillance des établissements de santé que les industries et même les data centers. Paessler joue donc sur la verticalité de sa plate-forme, mais aussi sur sa flexibilité donnant plus de liberté aux utilisateurs. L’IoT et l’edge computing font d’ailleurs partie des environnements à explorer par les MSP, pour l’éditeur Centreon. Comme le note Mark Carter, son Global Partner Marketing, l’infrastructure doit accompagner les entreprises, depuis le cloud jusqu’à l’edge computing en passant par l’IoT, pour mieux connecter les personnes, processus et objets afin de délivrer une expérience client optimale. L’éditeur devait présenter lors de son Summit, la version 21.10 de Centreon et d’autres nouveautés telles qu’une version SaaS, le cycle de gestion des mises à jour, la plateforme communautaire.

Portrait de Claire Kago - Paessler

« Notre supervision s’entend vers l’IoT, grâce à la nouvelle brique Building Monitor »

Claire Kago, Sales & Business Development Manager France, Paessler

DES OUTILS POUR LES MSP

Bien entendu, les outils de supervision font partie des prérogatives d’un MSP, ces derniers représentent une cible de choix pour ces éditeurs. C’est le cas de N-able (lire en encadré) qui, selon son responsable des ventes, a investi lourdement dans l’apport d’outils et de fonctionnalités qui garantissent aux MSP une longueur d’avance, tout en proposant un cursus de formation. Pour cela, N-able s’appuie sur ses partenaires de distribution : Watsoft et Infinigate. « Ils agissent en faveur de l’autonomisation de nos partenaires MSP, et ensemble, nous travaillons à l’amélioration de leur développement commercial, en leur fournissant des ressources et un soutien qui vont au-delà de la technologie, pour les encourager à se transformer et à prospérer. Pour cela, nous avons fait de la distribution une priorité sur plusieurs marchés dans le monde, dont la France », indique Johannes Kamleitner. Même chose chez Paessler où les MSP gagnent en importance. Notons que l’éditeur, qui compte 200 revendeurs environ, adressés par le biais de Cris Réseaux, leur laisse le choix parmi les modes de commercialisation : cloud, machine virtuelle ou on-premise. De son côté, ServiceNav adresse les MSP en direct, et cela fonctionne : « Au palmarès des Top 120 MSP en France, nous en ciblons 35 », se réjouit le responsable des ventes chez Coservit, Romain Mateo. Et pour renforcer sa présence auprès des MSP, l’éditeur a créé un poste dédié en juillet 2021. ServiceNAV séduit 5 à 10 nouveaux MSP par an, et des discussions ont lieu avec de gros infogéreurs.


QUESTIONS À JOHANNES KAMLEITNER, GROUP VP OF SALES, N-ABLE

Portrait de Johannes Kamleitner - N-Able

« La sûreté : une opportunité majeure de croissance dans le modèle MSP » Le changement de nom a-t-il eu un impact sur le réseau de distribution en France ?
La nouvelle raison sociale s’est installée en douceur en France – nous adoptons une posture de franchise avec nos partenaires, avec lesquels il faut être totalement transparent. C’est pourquoi, nous avons veillé à les informer clairement de notre mission et nos objectifs dès le début, car ils se joignent également à nous dans ce nouveau voyage. Avec N-able, nos partenaires de distribution sont assurés de continuer à travailler aux côtés d’une équipe de gestion, experte dans ce secteur depuis longtemps – dans certains cas, des décennies –, et qui s’assure que nos objectifs et stratégies communs, soient avantageux pour tous.
Quelles actions avez-vous menées depuis ?
Nous avons mis en ligne notre nouveau site Internet¹ au début de l’année, et continuons à développer nos programmes de partenariat et nos initiatives de réussite clients ; conçus pour aider les MSP à mieux gérer leurs propres activités, à proposer des offres de services basées sur notre plate-forme et à développer leur clientèle. Ces initiatives comprennent des formations et des ressources pratiques par le biais de notre MSP Institute, des consultations et des atelier (bootcamp) avec nos Head Nerds, la plate-forme de vente et de marketing MarketBuilder, etc. En parallèle, nous renforcerons encore notre sécurité à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise pour gérer, détecter et répondre aux menaces de sécurité pour les MSP et leurs clients. La sûreté reste l’une des plus grandes opportunités de croissance au sein du modèle MSP, en particulier dans ce monde hybride de travail.
¹ n-able.com/fr