Abbakan mise sur les pépites françaises

Dans un contexte de cyberguerre, le grossiste à valeur ajoutée répond aux attentes des clients en complétant son catalogue grâce à des produits d’éditeurs conformes à une cybersécurité souveraine.

Sur le même sujet
Sep 2022
Par Thierry Bienfait

Abbakan-Ingram Micro Security poursuit tambour battant sa quête du leadership dans la distribution de solutions de cybersécurité. Sur fond de conflagration dans la guerre entre l’Ukraine et la Russie, et donc de menace d’une intensification des cyberattaques visant les services publics et les entreprises, le VAD cherche à compléter son portfolio. Mais alors que la majorité des fournisseurs sont américains, israéliens ou chinois, Abbakan élargit son offre en nouant principalement des partenariats avec des jeunes pousses françaises. Car dans le domaine cyber, le débat sur la souveraineté a pris une place exacerbée.

Pour Abbakan, pas de temps à perdre, puisque l’occasion de se distinguer se présente. Le grossiste entend les remontées du terrain : il faut proposer des solutions d’éditeurs hexagonaux de classe mondiale car les sociétés et les administrations veulent acheter français dans ce domaine. « Leur motivation est d’éviter au maximum de s’exposer à des technologies dont la sécurité peut être altérée par des décisions géopolitiques extérieures », témoigne Stéphane Caumont, directeur de la division cybersécurité, réseau et communications unifiées chez Cheops Technology.

Parmi ces petites sociétés françaises innovantes référencées par le VAD figurent des acteurs de pointe tels que ProHacktive ou Sesame IT, respectivement spécialisés dans l’audit de sécurité pour TPE PME et en network detection & response (NDR). Le premier de ces éditeurs est membre du groupement Hexatrust, tandis que le second est bénéficiaire d’une qualification Anssi. « Un grossiste comme Ingram Micro avec Abbakan est en mesure d’aider ces startups à prendre une dimension internationale sans changer de pavillon », estime Sénaporak Lam, directeur commercial du VAD français.

Toutefois, le grossiste ne se désintéresse pas des licornes étrangères. Il vient ainsi de signer un contrat de distribution exclusive avec l’américain Armis, spécialiste de l’asset discovery pour environnements OT et IoT.

SE DIFFÉRENCIER PAR LES SERVICES

Au-delà du renouvellement de son catalogue produits, Abbakan- Ingram Micro Security table sur les services pour se différencier. Cette ambition s’illustre aussi par un accompagnement des revendeurs, en proposant l’intervention de ses propres équipes de techniciens. « En France, nous disposons de trois centres d’expertise, capables de faire, en marque blanche, du Firewall as a Service ou du pentest [test d’intrusion], et même de la formation, détaille Sénaporak Lam. Et en matière de réponse à incidents, nous travaillons avec des éditeurs dont ce type de service est le métier [comme Group-IB, qui adresse essentiellement les PME]. »

Portrait de Sénaporak Lam - Abbakan

« Ingram Micro avec Abbakan aide les startups à prendre une dimension internationale sans changer de pavillon »

Sénaporak Lam, directeur commercial France, Abbakan by Ingram Micro

Enfin, le distributeur à valeur ajoutée s’est fixé pour objectif d’accélérer dans les services de sécurité managés. « Nous venons de recruter un ancien MSSP qui expliquera aux fournisseurs les attentes des revendeurs qui veulent se lancer dans une activité MSP », poursuit-il. Ce canal de communication trilatérale ainsi ouvert, Abbakan se dit convaincu que les deals suivront.

Déjà, le VAD soutient les partenaires revendeurs MSP en élaborant, avec ses partenaires éditeurs, des programmes de financement afin d’accompagner au mieux le channel. Appliquée depuis janvier 2022, cette stratégie autour du service managé porte ses fruits pour Abbakan-Ingram Micro Security et leur catalogue de solutions commun : ses résultats se sont envolés en 2021, avec une croissance d’environ 20 % de son C.A., à 150 M€.