Portrait de Nathalie Taieb - Logitech

“Faire de Logitech la marque référence dans la vidéocollaboration B2B”

Connue de tous dans le B2C pour ses innombrables périphériques, la marque suisse Logitech nourrit de grandes ambitions dans le B2B avec une nouvelle structure dédiée, et une stratégie entièrement tournée vers le channel.

Sur le même sujet
Août 2021
Nathalie Taieb - VP, Head of worldwide commercial channel video collaboration, Logitech. Propos recueillis par Vincent Verhaeghe

L’image de Logitech renvoie au B2C. Mais votre nomination récente et votre parcours entérinent la stratégie B2B de la marque. Quels en sont les éléments saillants ?

Effectivement, vingt-huit ans passés chez Xerox, puis les quatre derniers chez HP pour prendre en charge notamment le développement des managed print services suite au rachat de la branche impression de Samsung, j’arrive chez Logitech dans un groupe dont la réputation n’est plus à faire auprès du grand public, mais qui doit construire son image dans l’univers professionnel. La reconnaissance de la marque est d’ailleurs un des piliers sur lesquels est fondée cette stratégie. Il y a dix-huit mois, Logitech a créé une entité appelée GVCC¹, dédiée au B2B, avec à sa tête, Ehrika Gladden à qui je rapporte. Auparavant, la partie professionnelle n’était pas vraiment structurée. Les résultats ne se sont pas fait attendre puisque sur les deux derniers trimestres, nous voici tout simplement numéro un mondial dans la vidéocollaboration B2B, et ce domaine représente plus de 1 Md $, soit environ 20 % du C.A. global de Logitech. Ce qui est nouveau pour moi, c’est travailler sur un marché en forte croissance où la pandémie a encore accéléré le mouvement, puisque des études estiment que la vidéocollaboration pèsera 11,7 Mds $ en Europe en 2027². Le secteur du print au sein duquel j’ai bâti l’essentiel de ma carrière est en revanche, au mieux, stable, voire en décroissance depuis la crise de la Covid-19.

Vous n’avez pris vos fonctions que depuis trois mois environ, quelles sont vos priorités ?

Mes actions principales s’adressent d’abord à l’attention des partenaires. C’est très important de le souligner que la commercialisation de l’offre professionnelle de Logitech passe exclusivement par le channel. Nous adressons et recrutons des revendeurs et intégrateurs IT en nous appuyant aussi sur les grands distributeurs, mais notre scope va plus loin. Car, dans la vidéocollaboration, Logitech cible des intégrateurs télécoms, mais aussi des bureauticiens qui ont la volonté et la nécessité de se développer dans d’autres domaines. De surcroît, c’est un secteur que je connais bien. Pour tout ce channel, je vais mettre en place un programme Partenaires harmonisé, finalisé au début de notre prochaine année fiscale, en avril 2022. En parallèle, Logitech développe des alliances stratégiques, à la fois avec des grandes marques de l’IT comme Dell ou Lenovo pour lesquelles nos solutions sont complémentaires, mais aussi avec les grands éditeurs de visioconférence. Nos solutions matérielles sont compatibles avec toutes les plates-formes logicielles, voilà un élément essentiel qui devrait faire de Logitech la marque référence.

Quelle valeur ajoutée un revendeur trouvera-t-il autour de vos solutions ?

Le service est un des domaines que je souhaite développer chez Logitech. Pour le moment, à part l’extension de garantie, le revendeur ne pouvait pas proposer grand-chose. Mais nous mettons en place de nouveaux services comme le contrôle des salles de réunion à distance, le remplacement préventif de matériels défectueux, ou encore l’analyse de données d’utilisation des salles pour proposer aux clients de l’optimisation. En outre, mon objectif est de mettre en place la commercialisation des packages de vidéocollaboration sous forme de leasing, pour les intégrer à une offre de services contractualisés.

« La commercialisation de notre offre professionnelle passe exclusivement par le channel »

BIO EXPRESS
Titulaire d’un MBA décroché à l’ESG, Nathalie Taieb a réalisé la majeure partie de sa carrière chez Xerox, aussi bien sur les parties commerciales que marketing. Elle est nommée, en 2012, CEO du channel pour la division européenne du groupe. En 2017, elle relève un nouveau défi en intégrant HP, et développe les managed print services après le rachat de la branche impression de Samsung. Depuis avril, elle est responsable du channel GVCC¹ au niveau mondial de Logitech.

¹ GVCC : Global Video Collaboration Commercial
² Source : Business Insight Report, marché estiméà 5,32 Mds $ en 2020.