Choix stratégique

Un choix d’offres hétéroclites pour les fournisseurs de services managés

La diversité des offres pour les MSP prouve qu’il n’existe pas de limites dans les services proposés. Mais le niveau de maturité révèle que certains revendeurs entament une phase de construction, tandis que d’autres répondent à une large palette de besoins métier.

Sur le même sujet
Juin 2022
Par Benoît Huet

Depuis la pandémie, nous assistons à un mouvement de fond vers le cloud même de la part des client les plus réticents qui ne voulaient pas entendre parler de cloud ni de services hébergés », constate Jerome Vosgien, Sales & Marketing Manager South EMEA de LogPoint. Ce mouvement de fond s’est effectivement généralisé, et cela, dans tous les domaines d’activités : de la surveillance à la sécurité en passant par le stockage et les communications. Le catalogue ne cesse de s’étoffer. Bien sûr, les revendeurs MSP ne sont pas tous matures. « Si certains de nos partenaires sont identifiés comme des pionniers en management complet de SOC, d’autres construisent de leur offre », relève en exemple Christophe Malapris, VP Sales EMEA, chez Vade.

La montée en compétences prend du temps, les éditeurs les accompagnent en ce sens et leur fournissent des outils dont la console d’administration. « Qui dit service providers, dit console ou plate-forme multitenant centralisée », résume Alexandra Lemarigny, responsable, chez OpenText, de la division cyberrésilience pour l’Europe du sud et Bénélux. En effet, pour gérer un parc de plusieurs clients, la plate-forme doit d’être multitenant native (mutualisation des ressources aussi pour des raisons de coûts) et sécurisée. L’idéal étant d’assurer l’étanchéité des données afin de garantir que le client n’accédera pas au contenu d’un autre client. Car, souvent, ces consoles autorisent la cogestion entre le revendeur et le client.

Un mouvement de fond a lieu dans tous les secteurs d’activité : sécurité, surveillance, communications et stockage.

TOUJOURS PLUS PROCHES DES PARTENAIRES

Le cloud a-t-il annihilé la proximité entre le partenaire et son client ? Non. « Quand bien même, cette transformation des partenaires vers le modèle MSP leur ouvre un horizon plus large, la relation de proximité reste toujours importante. C’est ce que nous constatons chez nos revendeurs », rapporte Christophe Malapris. Chez LogPoint, cette proximité se traduit aussi par des rencontres entre le fournisseur et ses revendeurs et, in fine, par des formations. « Après notre kick-off de juin, nous entamerons un tour de France dans plusieurs villes, de Paris à Aix, en passant par Strasbourg. De plus, au-delà des formations que nous dispensons depuis notre académie située dans nos locaux à Rueil-Malmaison [Hauts-de- Seine], nous sommes très attentifs aux contacts réguliers avec nos partenaires et nos clients. Tous les quinze jours, nous traitons en numérique d’une thématique précise durant une session de trente minutes », donne en exemple Jérôme Vosgien, chez LogPoint. Au risque de devenir, à terme, une commodité, le métier de revendeur MSP doit continuellement évoluer. « Nous observons l’émergence de MSP vers l’accompagnement de la gouvernance entre les multiples plates-formes. Il faut aller plus loin que de simples interfaçages entre les solutions. Les MSP se doivent aussi d’être capables d’évoluer vers les exigences métier des clients », conclut, chez Proofpoint, Loic Guézo, directeur stratégie cybersécurité EMEA.